GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Culture

    Le monde de la mode pose ses valises à Hyères

    media Créations la Finlandaise Emilia Kuurila en lice pour le prix de la mode au Festival International de la mode de Hyères Jorge Perez Ortiz

    La 34e édition du Festival International de mode, de photographie et d'accessoires de mode de Hyères ouvre ses portes ce jeudi 25 avril. Pendant cinq jours, les grands noms de l’industrie migrent vers le sud à la recherche des talents de demain, dans le plus ancien concours de jeunes talents du secteur.

    La mode est un monde de contradictions. Si depuis 2008 les chiffres montrent que les achats sont en baisse constante en France, jamais cette industrie n’a été aussi créative et ouverte à tous. Accessible, collaborative et même engagée, la mode est plus que jamais à la mode, comme l’atteste le succès des expositions deMary Quant en ce moment à Londres, à Christian Dior, Couturier de Rêve l’année dernière à Paris, des films, comme le documentaire à l’affiche sur Alexander McQueen, ou encore les programmes de formation et recherche, notamment avec le nouveau doctorat en Fashion Studies lancé récemment par l’Université Paris 1, en partenariat avec l’Institut Français de la Mode.

    Dans cette lignée, les prix à la jeune création ont une place spéciale, celui décerné à la ville de Hyères depuis 1986 étant le plus célèbre. Créé par Jean-Pierre Blanc, qui dirige l’événement aux côtés de Pascale Mussard, ce concours destiné aux jeunes professionnels expose le travail de créateurs venus des quatre coins de la planète.

    C’est à la Villa Noailles, ce chef-d’œuvre moderniste signé Robert Mallet-Stevens posé sur les hauteurs de Hyères, qui ont été découverts des noms comme Anthony Vaccarello, l’actuel directeur artistique de la maison Saint Laurent, ou encore Julien Dossena, à la tête du design chez Paco Rabanne. Certains ont même trouvé la lumière immédiatement après leur passage par la Villa. C’est le cas des Néerlandais Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh, gagnants du grand prix de l’année dernière et embauchés dans la foulée à la direction créative de la maison Nina Ricci.

    La photographe Alice Mann nous plonge dans l’univers des drummies, les majorettes d’Afrique du Sud Alice Mann

    Alice Mann représente l'Afrique

    Pour cette édition, dix créateurs sont en lice dans la catégorie mode, dix en accessoires et dix en photographie, avec une dizaine de pays représentés. Les Français sont assez présents, notamment avec une finaliste dans la catégorie mode, trois pour les accessoires et trois autres pour la photographie. C’est aussi dans cette catégorie qu’on retrouve la participation africaine, avec Alice Mann, qui nous plonge dans l’univers des drummies, les majorettes d’Afrique du Sud.

    Sont en jeu jusqu’au 29 avril trois prix principaux : le Grand Prix du jury Première Vision, le Prix Chloé, mais également Prix métiers d’art, lancé cette année par la maison Chanel, partenaire de l’événement depuis 2014. Galeries Lafayette et Petit Bateau font aussi partie des marques qui proposent des dotations.

    Le jury est présidé cette année par Natacha Ramsay-Levy, directrice artistique de la maison Chloé pour la catégorie mode, la créatrice de bijoux Charlotte Chesnais pour les accessoires et le photographe Craig McDean côté photo. Ils sont entourés de noms comme la top model éthiopienne Liya Kebede, l’actrice Elodie Bouchez, mais aussi des acteurs de l’industrie, comme la rédactrice en chef mode du magazine Vogue Paris, Aleksandra Woroniecka, ou encore le directeur image et communication des Galeries Lafayette & BHV Marais, Guillaume Houzé.

    Conférences et expositions

    En parallèle des prix, le festival est un mélange de débats, master classes, expositions et concerts. La Fédération de la Haute Couture et de la Mode organise, en collaboration avec l’IFM, les Rencontres Internationales, une série de conférences, dont les thèmes, sont aussi variés que « Les modèles économiques des marques émergentes » ou encore « le retour de l’artisanat ».

    Le Festival de Hyères est ouvert au grand public, notamment avec les défilés, rythmés par la voix d’Eddy de Pretto, retransmis sur écran géant dans le centre-ville. Mais aussi par les expositions photographiques, qui restent à l’affiche jusqu’au 26 mai, pour ceux qui sont de passage dans la région.

    À écouter aussi :

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.