GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 16 Mai
Vendredi 17 Mai
Samedi 18 Mai
Dimanche 19 Mai
Aujourd'hui
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Culture

    États-Unis: décès de la chanteuse et actrice hollywoodienne Doris Day

    media L'actrice Doris Day photographiée à l'aquarium de New York en juillet 1946. Library of Congress/Handout via REUTERS

    Chanteuse, actrice, mais aussi activiste engagée pour les droits des animaux, Doris Day est morte lundi 13 mai à l'âge de 97 ans. La star américaine aux cheveux blond platine avait joué dans une quarantaine de films, dont beaucoup de comédies musicales. Snobée par la critique, mais adorée du public, Doris Day avait aussi tourné pour Alfred Hitchcock.

    Le destin de Doris Day s'est joué un soir d'octobre 1938. Mary Ann Von Kappelhoff, de son vrai nom, rentre de Hollywood quand la voiture où elle a pris place percute un train. Elle a plusieurs fractures à la jambe. Pour l'adolescente de 16 ans, c'en est fini des rêves de danseuse.

    Pendant sa convalescence, Doris Day écoute énormément de jazz. La jeune fille blonde, native de Cincinnati, se lance dans le music-hall. Avec sa voix sensuelle, le succès est fulgurant, dans les années 1940. Le titre Sentimental Journey symbolisera les espoirs de retour des GI après la victoire de 1945.

    Après-guerre, le cinéma lui ouvre ses portes. Doris Day tourne une quarantaine de films, souvent catalogués comme des vaudevilles, au premier rang desquels Confidences sur l'oreiller, avec Cary Grant et Rock Hudson, en 1959.

    Mais son rôle le plus marquant, Doris Day le doit à Alfred Hitchcock dans L'Homme qui en savait trop, en 1956 : elle incarne une mère dont l'enfant est enlevé par des espions et c'est elle qui interprète Qui sera, sera, chanson récompensée par un Oscar.

    Au tournant des années 1970 Doris Day arrête le cinéma, l'actrice se tourne vers la télévision et la défense des animaux. Une cause pour laquelle elle n'hésitait pas à appeler directement au téléphone Ronald Reagan quand l'acteur devenu président occupait la Maison Blanche.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.