GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 23 Juillet
Mercredi 24 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Culture

    Dora Maar réhabilitée par le Centre Pompidou

    media Dora Maar : Photographie de mode. Sans titre #Mannequin assise de profil en robe et veste de soirée], vers 1932-1935. Épreuve gélatino-argentique rehaussée de couleurs. © Adagp, Paris 2019. Photo © Centre Pompidou

    Le Centre Pompidou-Paris présente actuellement la plus grande rétrospective jamais consacrée à Dora Maar, photographe et peintre. Il ne s’agit pas cette fois de la muse et de l’amoureuse de Picasso, ces rôles auxquels elle a été cantonnée, mais bien de la créatrice qu’elle n’a cessé d’être tout le long de sa vie.

    Il aura peut-être fallu deux femmes commissaires d’exposition pour enfin réhabiliter Dora Maar (1907-1997) dans son statut d’artiste à part entière.

    Après tout bien avant que le génie de Guernica ne transforme Dora Maar en une icône, découpant son visage aux angles du cubisme et faisant d'elle une figure de la femme éplorée durant la guerre civile espagnole, c'est elle qui commence par le photographier.

    Une carrière de photographe de mode

    Elle le fait venir dans son atelier parisien dans le 6e arrondissement pour faire son portrait. Et si ensuite - durant les sept ans de relation amoureuse - elle lui sert de modèle, elle ne cessera elle-même de créer.

    Elle mènera parallèlement une carrière de photographe de mode dans les magazines et une carrière artistique très influencée par le courant surréaliste. Elle est d’ailleurs considérée par André Breton, le chef de fil du surréalisme, comme un de leurs pairs.

    Une grande inventivité

    L’exposition du Centre Pompidou-Paris montre toutes ces photographies d’une grande inventivité. Elle montre aussi les œuvres peintes de Dora Maar, de ses portraits cubistes proches du style de Picasso, puis peu à peu se détachant du maître, ses paysages qui se fondent tranquillement dans l’abstraction.

    Brassaï : « Dora Maar dans son atelier rue de Savoie », 1943. Épreuve gélatino-argentique. © Adagp, Paris 2019 © Estate Brassaï – RMN – Grand Palais

    Écoutez aussi notre émission consacrée à l’exposition « Dora Maar »

    Dora Maar, exposition au Centre Pompidou-Paris, jusqu'au 29 juillet

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.