GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 9 Octobre
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    «Ronde de nuit», inspection de la toile de Rembrandt sous les yeux du public

    media Une femme prend une photo de la célèbre « Ronde de nuit » de Rembrandt au Rijksmuseum d’Amsterdam. REUTERS/Piroschka van de Wouw

    375 ans après les premiers coups de pinceau de Rembrandt, sa monumentale « Ronde de nuit », achevée en 1642, fait depuis ce lundi l’objet d’une vaste enquête scientifique. Les chercheurs du célèbre Rijksmuseum d’Amsterdam ont entamé des recherches qui pourraient durer près d’un an.

    L’objectif final est de déterminer quelles opérations de restauration pourraient être nécessaires. Mais pour ne pas priver des millions de visiteurs d’une de ses œuvres phares, le musée a décidé que la toile de 3m80 de haut sur 4m50 de large resterait visible pour le public. Les chercheurs travaillent donc sous les yeux des visiteurs. Au menu : fluorescence, tomographie, diffraction, UV, infrarouges ou encore imagerie hyperspectrale.

    Inspecter la « Ronde de nuit » millimètre par millimètre

    Enfermés dans une cage vitrée de sept mètres sur sept, les chercheurs du Rijksmuseum s’activent autour d’un imposant scanneur qui se déplace devant la Ronde de nuit. C’est la première phase de la recherche, la fluorescence des rayons X. Les visiteurs doivent parfois se hausser sur la pointe des pieds pour voir la célèbre toile de Rembrandt, comme Elsa, une Parisienne pour qui c’est la première visite …

    « Cela donne un côté très contemporain à l’œuvre, c’est intéressant de voir tout ce qui se passe autour. C’est dans une cage, on dirait presque une installation d’art contemporain. On pourrait se dire qu’il y a là une performance. Cela ne me gâche pas la visite et la découverte de l’œuvre. »

    Une enquête scientifique

    Une vingtaine de scientifiques vont se succéder pour inspecter la Ronde de nuit millimètre par millimètre, comme Victor Gonzalez, docteur en chimie. Il va se pencher avec passion sur les pigments utilisés par Rembrandt, il y a près de 400 ans :

    « Quand je viens ici, c’est pour retrouver éventuellement la couleur originale des œuvres de Rembrandt. Est-ce qu’elles ont changé les couleurs, est-ce qu’elles sont devenues plus transparentes ? On n’est pas à l’abri de surprises. Est-ce qu’on va découvrir d’autres matériaux qui sont uniques à la Ronde de nuit ? On sait que c’était une commande qui était très importante pour Rembrandt, peut-être il a expérimenté et on va retrouver en quelque sorte de nouveaux indices pour de nouvelles couleurs de Rembrandt. »

    Le musée espère pouvoir mener après une restauration qui fera ressembler la Ronde de nuit à son apparence de 1642.

    À lire aussi : Rire et rêver avec les réfugiés pendant «La Ronde de nuit»

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.