GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Théâtre: ouverture de la 25e édition du festival de la Mousson d'été

    media  
    Le festival la Mousson d'été 2019 a lieu du 22 au 28 août à Pont-à-Mousson en Lorraine. Capture d'écran/www.meec.org

    La 25e édition de la Mousson d’été s'est ouverte le jeudi 22 août 2019 au soir. Ce festival singulier qui se tient dans l’est de la France à Pont-à-Mousson, dans la somptueuse abbaye des Prémontrés est dédié à la dramaturgie et aux textes théâtraux. Les lectures mises en espace au programme sont un véritable terreau depuis un quart de siècle pour dénicher le texte, la pépite pour monter un spectacle.

    Avec notre envoyée spéciale à Pont-à-Mousson, Muriel Maalouf

    Les théâtres nationaux comme la Comédie française y font leur marché, mais pas seulement. Le public de la Mousson réunit simples spectateurs et professionnels à la recherche de nouveaux textes.

    Michel Didym œuvre depuis 25 ans à la tête du festival : « L’objectif numéro un de la Mousson d’été, c’est de rendre accessible des œuvres nouvelles, fraîchement écrites, "Tintas Frescas" comme on dit en Amérique du Sud, "de l’encre fraîche". Notre objectif, c’est que tous les textes présentés à la Mousson d’été deviennent des spectacles ».

    Et cette année, les textes viennent de onze pays : États-Unis, Australie, Argentine, mais aussi Islande ou Turquie... Jeudi soir, pour l’inauguration de cette édition, on a assisté à une lecture de La Nuit du Mime de l’américain Georges Brant, un conte bien noir pour adolescents, suivi d’un hommage à Aziz Chouaki, l’auteur algérien découvert à la Mousson qui nous a quittés il y a peu, le 16 avril 2019 : « Dans l’écriture d’Aziz, il y a à la fois un grand amour pour la langue française, mais aussi quelque chose de fabuleux qui se trace sur le destin de l’Algérie ».

    Quatre comédiens ont lu en musique des extraits des textes d’Aziz Chouaki et fait résonner la langue charnelle de l’auteur dans l’Abbaye des Prémontrés.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.