GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Culture

    Sur les réseaux, les Abidjanais se préparent à une nuit blanche pour DJ Arafat

    media Les fans de DJ Arafat réunis sur les lieux de son accident de moto à Abidjan, le 19 août 2019. ISSOUF SANOGO / AFP

    La Côte d’Ivoire se prépare à faire ses derniers adieux à DJ Arafat. Ce vendredi 30 août, la star internationale du coupé-décalé, décédée le 12 août dernier, aura droit à des funérailles nationales dans le stade Félix Houphouet-Boigny d’Abidjan. Dans une ambiance festive et jusqu’au petit matin, avec des artistes de stature internationale.

    de notre correspondant à Abidjan,

    Tout le monde y va de son commentaire à la mémoire de celui qu’on appelait le « Daishikan ». Parmi ces « Chinois », surnom que DJ Arafat avait donné à ses fans, un internaute publie sur Twitter la vidéo d’un enfant qui chante en hommage à l’artiste.

    Ils sont nombreux, aussi, à relayer les photos du rassemblement populaire organisé en son honneur samedi dernier.

    Les célébrités tweetent également.

    L’icône du football Didier Drogba s’affiche en photo aux côtés de la famille endeuillée de son compatriote et ami. Le chanteur star Maître Gims exprime également sa tristesse et annone en même temps qu’il ne pourra finalement pas assister aux obsèques de DJ Arafat.

    ► À écouter aussi : Dj Arafat « fut et restera un grand artiste » (Philip Kla)

    En attendant les festivités, les Ivoiriens rendent donc hommage à leur idole sur les réseaux. La classe politique n’est pas en reste, puisque le président de la République, la Première dame, les ministres et les partis d’opposition ont tous multiplié les hommages à l’artiste sur leur profil respectif.

    Depuis jeudi, circulent sur Twitter et Facebook les photos et vidéos de l’arrivée à Abidjan des artistes africains qui seront au spectacle des funérailles, ce vendredi soir, comme les Congolais Koffi Olomidé et Fally Ipupa ou le Français Dadju.

    Et les internautes se préparent à une grande fête au stade d’Abidjan.

    Parmi les informations partagées par les internautes, le plan de circulation routière prévu pour l’événement. « On dirait que c’est le président qui est mort », commente - ironique - un internaute.

    À la Une de la revue de presse : L'hommage de la Côte d’Ivoire à DJ Arafat

    Les sceptiques se sont lâchés sur les réseaux sociaux, qu'ils ont inondés de fausses nouvelles. Il y a d'abord eu la soi-disant photo du corps de DJ Arafat à la morgue, qui s'est finalement avérée être celle d’une autre victime d’accident de la route.

    Puis il y a eu cette semaine la rumeur de la disparition pure et simple du cadavre. Une fausse information, bien entendu. Mais cette croyance reste quand même tenace. Certains twittos pensent même que leur icône va bientôt faire sa réapparition.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.