GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Culture

    «La nuit», vue à travers l’œil de la culture musulmane

    media Avec «Bouraq», l’artiste tunisien Mourad Salem revisite l’Isra, le voyage visionnaire et merveilleux entre La Mecque et Jérusalem. « L’œil et la nuit », à l’Institut des cultures d’islam. Siegfried Forster / RFI

    « L’Œil et la nuit », l’exposition à titre prometteur s’ouvre ce jeudi 19 septembre à l’Institut des cultures d’islam (ICI), à Paris. « La nuit, avant d'être un motif, est une expérience réelle, corporelle, sensorielle », clame Géraldine Bloch, la commissaire de ce tour d'horizon. Elle propose des œuvres de dix-huit artistes de l’Europe, du Moyen-Orient et de l’Afrique. Avec leur œil de peintre, de photographe, de sculpteur ou de poète, ils éclaircissent nos esprits autour des expériences nocturnes. Entretien.

    RFI : Quelle est la particularité dans cette relation entre l’islam et la nuit ?

    Géraldine Bloch : On pourrait commencer par une chose toute simple, le prénom féminin Leïla. C’est un des prénoms qu’on entend le plus souvent dans le monde arabe et dans les autres pays musulmans. Et Leïla signifie « la nuit ». En France, personne s’appelle « la nuit ». Donc, l’idée est partie de là. Puis, il y avait la question de la place de la nuit dans le Coran. Un épisode absolument majeur du Coran, c’est la révélation du message divin au prophète qui s’est réalisée dans une nuit absolument incroyable, merveilleuse, lors d’un voyage nocturne et céleste, l’Isra. L’idée était d’ancrer L’œil et la nuit dans cette question : qu’est-ce qu’on voit la nuit quand il n’y a rien à voir ?

    Vue de la photographie « Je voudrais te parler de la peur », issue de la série de l’artiste française Mouna Saboni qui parle des blessures infligées aux femmes rencontrées en Egypte. Dans l'exposition « L’œil et la nuit », à l’Institut des cultures d’islam © Siegfried Forster / RFI

    En quoi le regard de ces artistes d’origine musulmane exposés ici est-il différent du regard d’autres artistes ?

    Dans l’exposition, il y a certains artistes qui n’ont aucune connexion directe avec l’islam, ils ne sont pas musulmans, mais – en tant qu’artiste et au-delà de l’Islam – tous ont un rapport particulier à la nuit. Ensuite, il y a un background culturel musulman sur la question, qu’on soit musulman ou pas. Cette importance de la lune dans l’islam, de ce qu’on appelle « la nuit des doutes ». C’est une des nuits fondatrices où chaque croyant est invité à trouver lui-même l’apparition du croissant de lune montante pour savoir si c’est le début du ramadan ou la clôture du ramadan.

    Ce sont aussi des civilisations où l’on vit la nuit. La nuit, avant d'être un motif, est une expérience réelle, corporelle, sensorielle, une synesthésie. Cela me semble encore plus fort dans l’islam que dans les autres civilisations, parce que c’est vraiment une expérience collective.

    « Sufic Triptych II » de l’artiste égyptien Armen Agop et « It’s always night or we wouldn’t need light 33°37’90N, 44°31’74E (Ibn Muqla) de l’artiste allemand Timo Nasseri dans l’exposition « L’œil et la nuit », à l’Institut des cultures d’islam. © Siegfried Forster / RFI

    Côté Orient, on connaît Les Mille et Une Nuits, côté Occident, on connaît le clair-obscur de Rembrandt. Dans les cultures d’islam, quelle est pour vous l’invention artistique majeure en relation avec la nuit ?

    Pour moi, elle serait plutôt d’ordre littéraire. Quand on pense, par exemple, à la poésie et la langue arabe, le champ sémantique de la nuit est absolument incroyable, beaucoup plus large que chez nous. On a aussi l’exemple avec la vidéo d’Anri Sala, Lak Kat (« la langue maternelle »), qui ne parle pas de la nuit, mais de la manière dont on dit [en wolof, NDLR] le mot « noir », ou comment on décrit l’obscurité et ces phénomènes visuels du sombre et du clair. Donc, c’est intéressant de voir comment la nuit est traversée, à chaque instant, par un champ politique, un champ historique... Je voulais un rapport très physique aux choses, un peu intime, qu’on puisse à travers cette expo se souvenir de tous ces petits sentiments intérieurs que crée la nuit. Du pire au meilleur.

    Dans sa série « Moongold », l’artiste libanaise Stéphanie Saadé capte la Lune avec son téléphone portable et cache et rehausse la Lune dans ses images avec des feuilles d’or. © Siegfried Forster / RFI

    ► L’Œil et la nuit, exposition à l’Institut des cultures d’islam (ICI), Paris, du 19 septembre 2019 au 9 février 2020.

    ► L’ICI accompagne l’exposition avec une programmation très riche explorant la nuit en croisant les disciplines : concerts, conférences, littérature, poésie, cinéma, ateliers…

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.