GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Jean-Paul Dubois remporte le Prix Goncourt 2019 avec un récit contre l’injustice

    media Jean-Paul Dubois après avoir reçu le prix Goncourt 2019 pour « Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon ». © Alain Jocard / AFP

    Le prix Goncourt 2019 a été décerné ce lundi 4 novembre à Jean-Paul Dubois, 69 ans, pour Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon. C’est l’histoire d’un homme banal incarcéré pour un crime que l’on ignore.

    « Tout arrive ! C’est adorable… » a dit un Jean-Paul Dubois ému lors de l’annonce du prix décerné par six voix contre quatre à Amélie Nothomb, autrice de Soif.

    Plus qu’un roman, c’est un manifeste littéraire contre toutes les formes d’injustice que l’académie Goncourt a couronné. Incarcéré dans une cellule de six mètres carrés, Paul, le protagoniste du livre, nous partage en huis clos les souvenirs de sa vie avant, jusqu’au jour où tout s’écroule.

    Avec Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon (éditons L’Olivier), Jean-Paul Dubois nous permet d’entrer dans la vie et les révoltes intérieures d’un régisseur incarcéré pour deux ans dans la prison provinciale de Montréal. Par contraste par rapport à son codétenu, un Hells Angel condamné pour meurtre, les convictions, les états d’âme et les fragilités de Paul Hansen, 44 ans, se profilent lentement mais sûrement à l’horizon.

    Apparaît alors son enfance heureuse à Toulouse, avec un père rigide, un pasteur d’origine danoise, et sa mère cinéphile et libertaire. On assiste à son exil forcé au Canada après le divorce de ses parents, son métier pendant 26 ans de superintendant dans la résidence L’Excelsior, la vie heureuse avec sa compagne Winona. C’est l’histoire d’une vie modeste et somme toute normale, jusqu’au moment où le sort s’abat sur lui et la porte de prison se ferme.

    La soif pour la liberté et la justice

    Un récit à la fois dramatique et élégant, tendre et trempé dans un humour acerbe et aigre-doux. Sur 256 pages, on reste en compagnie de Paul, son amour pour les gens ordinaires, sa soif pour la liberté et la justice, sa révolte contre l’humiliation d’une condamnation ressentie comme injuste.

    Né à Toulouse en 1950, Jean-Paul Dubois a suivi des études de sociologie avant de se tourner d’abord vers le journalisme et puis la littérature. Fortement influencé par des écrivains américains comme John Updike et Philip Roth, il est aujourd’hui auteur de quinze romans publiés. L’ancien soixante-huitard et athéiste convaincu a percé auprès du grand public avec Kennedy et moi, lauréat du prix France Télévisions 1996 et adapté pour le cinéma par Sam Karmann, avant de conquérir la critique littéraire avec Une vie française, prix Femina 2004. Sensible aux rapports de force et aux pressions sociales, Dubois pose dans ses écrits souvent un regard averti et en même temps désabusé sur la société actuelle.

    C’est un exercice sur la lucidité, essayer de voir comment fonctionne le monde, en accepter la rudesse, la douleur de la vie et continuer à vivre. Et l’idée c’est de, au moment de mourir, se rendre compte qu’on est que le fils de son père. C’est pas grandiose mais c’est profondément humain.

    «Tous les Hommes n'habitent pas le monde de la même façon» 05/11/2019 - par Sébastien Jédor Écouter
    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.