GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 5 Décembre
Vendredi 6 Décembre
Samedi 7 Décembre
Dimanche 8 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Afrique

    «Noura rêve», l’amour et l’adultère en Tunisie

    media Hend Sabri dans « Noura rêve » de Hinde Boujemaa. © Paname Distribution

    Ce premier long métrage tunisien a raflé plusieurs prix dans des festivals. « Noura rêve », de Hinde Boujemaa, a notamment gagné le Tanit d'or aux Journées cinématographiques de Carthage en Tunisie. C’est un beau portrait de femme, l’histoire d’une Tunisienne ordinaire qui rêve de liberté amoureuse dans un pays où l'adultère est puni par la loi.

    De quoi rêve Noura ? Cette quadragénaire, mère de trois enfants, aimerait pouvoir aimer librement Lassad, son amant. Elle pense pouvoir divorcer facilement de son mari, Jamel, un petit escroc purgeant une peine de prison. Mais Jamel est libéré et n'accepte pas que sa femme le trompe avec un autre homme.

    Noura et son amant Lassad risquent gros, ils peuvent aller en prison s'ils sont surpris en flagrant délit d'adultère. Pour la réalisatrice Hinde Boujemaa, ce cadre juridique n'est pourtant pas l'apanage de la seule Tunisie :

    « Par exemple, dans 21 États aux États-Unis, c’est aussi assujetti à une peine pénale, au même titre qu’en Tunisie. En France, l’adultère a été dépénalisé en 1975, donc assez récemment. Finalement, c’est une histoire de jalousie très personnelle qui devient exposée à la loi. Et moi, je trouve cela anormal. À partir d’une fameuse ligne qui se trouve dans les Dix Commandements : "Tu ne commettras pas d’adultère", nous voilà, sur la terre entière, sur un sujet qui est profondément de l’ordre de la liberté de l’intime, ou criminalisé ou pénalisé, où il y a, de toute façon, le regard et l’inconscient collectifs masculins sur nous, les femmes. »

    Portée par cette indignation, Hinde Boujemaa livre une histoire très incarnée, très intime. Noura rêve touche d'autant plus que l'actrice Hend Sabri campe avec force et charisme cette Noura très humaine, tiraillée entre son amour et ses enfants.

    À écouter aussi : « Tous les cinémas du monde » autour de  Noura rêve, ou l’émancipation de la femme tunisienne

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.