GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 25 Juin
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
Mardi 28 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 30 Juin
Vendredi 1 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Culture

    Mort de David Bowie: des hommages sans frontières

    media A Brixton, près de Londres, quartier natal de David Bowie, une fresque célèbre son personnage de Ziggy Stardust: les fans viennent lui rendre hommage. REUTERS/Stefan Wermuth

    Le géant du rock David Bowie est décédé dimanche 10 janvier 2016. L'information a été rendue publique par les proches de cet artiste légendaire. « David Bowie est mort paisiblement aujourd'hui, entouré par sa famille après 18 mois d'un combat courageux contre le cancer », peut-on lire sur la page Facebook du Britannique, qui venait de fêter ses 69 ans en sortant un ultime album, le 8 janvier dernier. Les hommages à l'artiste se multiplient dans le monde entier.

    Personnage et musicien caméléon, David Bowie a irrigué la musique anglo-saxonne du rock à la pop depuis les années 1960 jusqu’à nos jours, avec ce dernier album, le 25e, Blackstar, sorti le 8 janvier 2015. Un album qui apparaît rétrospectivement comme le testament musical de Bowie, qui y chante qu’il n’a « plus rien à perdre » (« I've nothing left to lose »). Un album dont la charpente musicale est le saxophone, premier instrument dont joua David Bowie, initié à la musique par son frère aîné avec lequel, adolescent, il écumait les concerts de jazz.

    Le Royaume-Uni en deuil

    Le pays s’est réveillé avec la nouvelle ce lundi matin et depuis c’est une avalanche d’hommages sur les réseaux sociaux bien sûr tandis que les radios et chaînes de télévision en continu diffusent extraits de ses chansons, de ses clips, de ses apparitions au cinéma et rappellent l’immense et éclectique carrière sur 60 années d’un des enfants chéris de l’Angleterre, rapporte notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix. Car le Royaume-Uni était fier de rappeler que cette icône internationale était avant tout britannique.

    Le premier tweet qui a confirmé la mort du chanteur est celui de son fils, Duncan Jones, qui a posté une photo de lui bébé sur les épaules de David Bowie jeune papa, une photo très émouvante en noir et blanc. Très vite, les hommages ont afflué. Le Premier ministre David Cameron a été parmi les premiers à réagir, écrivant sur Twitter « j'ai grandi en écoutant et en regardant le génie de la pop David Bowie. Il savait se réinventer mieux que personne, il tombait toujours juste. Une énorme perte ».

    La nouvelle de sa disparition a surpris tout le monde et beaucoup ont tenu à faire un geste, comme dans le quartier de Brixton où David Bowie est né. Peint sur le mur d'un grand magasin, juste à la sortie du métro de Brixton, le visage de Ziggy Stardust regarde les passants avec ce regard unique, à la fois doux et pénétrant.

    Depuis lundi matin, des centaines de fans sont venus déposer des fleurs, allumer des bougies et laisser des messages au pied de cette grande fresque en couleur, réalisée par l'artiste australien Jimmy C.

    Ni âge, ni frontière

    L'Allemagne où David Bowie a vécu à la fin des années 70 et créé deux albums rend hommage au musicien 12/01/2016 - par Nathalie Versieux Écouter

    Certains prennent des photos, d'autres caressent le visage de briques, tous sont très émus comme cette jeune femme en larmes venue avec son bébé. « A mon époque, tous ceux qui avaient comme moi 12-13 ans, on pensait qu'on n'était pas normaux, se souvient-elle. On a tous eu des angoisses d'adolescents et en écoutant quelqu'un comme David Bowie, on sentait qu'on n'était pas les seuls et qu'on pouvait être à part. »

    En hommage, elle a habillé son bébé comme celui qui apparaît dans Labyrinth, le film où David Bowie figurait le roi des lutins. Un peu plus loin, un homme d'une quarantaine d'années avoue que le chanteur a eu une énorme influence sur sa vie. « Il m'a donné la force de faire face aux élèves qui me malmenaient à l'école et de leur dire : "je suis bisexuel et allez vous faire voir !". David Bowie a changé ma vie. »

    Toutes générations et nationalités confondues, les fans n'en finissent pas de se recueillir et des bribes de chansons reviennent en mémoire.

    En France aussi, de nombreux fans de David Bowie ont été lourdement affectés par la mort de leur idole.

    C'est une page qui se tourne.
    Réactions à la mort de David Bowie dans les couloirs d'un grand magasin de disques parisien 12/01/2016 - par Carmen Lunsmann Écouter

    Avalanche d'hommages sur les réseaux sociaux

    Le comédien Ricky Gervais écrit « je viens juste de perdre un héros ». Les artistes Madonna, Kanye West, Pharrell Williams ou encore Brian Eno qui avait collaboré avec Bowie sur plusieurs de ses albums ont aussi fait part de leur grande tristesse et de leur choc. « L'amitié de David était la lumière de ma vie, se désole Iggy Pop, ami du musicien, qui a collaboré avec lui sur la chanson China Girl. Je n'ai jamais rencontré quelqu'un d'aussi brillant. Il était le meilleu».

    Autres étoiles britanniques du rock, les Rolling Stones saluent « un artiste extraordinaire ». En Allemagne, le ministère des Affaires étrangères a rendu hommage dans la matinée au musicien pour avoir « aidé à faire tomber le Mur » avec son titre Heroes. En France, Fleur Pellerin, ministre française de la Culture a regretté la disparition d'une « icône ».

    Le caméléon Bowie

    Ecoutez le Rendez-Vous Culture de la mi-journée : Hommage à David Bowie 11/01/2016 - par José Marinho Écouter

    Né David Robert Jones le 8 janvier 1947 dans une famille modeste du quartier jamaïcain de Brixton, dans la banlieue sud de Londres, David Bowie n'a pas traîné longtemps sur les bancs de l'école. Au début des années 1960, il joue dans plusieurs groupes, entre rock et rhythm and blues, fait du théâtre, travaille le mime, construisant peu à peu le personnage de David Bowie, pseudonyme qu'il s'est choisi, une tâche qu'il ne cessera de peaufiner. Il accède à la notoriété en 1969 avec « Space Oddity », une balade - qu'il a écrite, composée et interprétée - devenue mythique sur l'histoire de Major Tom, un astronaute égaré dans l'espace.

    Les spécialistes et fans de David Bowie découpent sa carrière en tranches, selon les univers musicaux et visuels explorés par l'artiste : les années glamour avec le personnage de Ziggy Stardust, son avatar androgyne, les années américaines irriguées par la soul music, la période berlinoise sous influence Kraftwerk, l'ère MTV plus pop dans les années 1980 avec notamment le tube Let's dance... Il multiplie les expériences, les mues et les influences, déconcertant parfois ses fidèles.

    Un accident cardiaque au début des années 2000, sur la scène d'un festival allemand, l'oblige à freiner une production foisonnante. Alors contraint à un long repos forcé, David Bowie s'était fait rare dans les années suivantes, mais avait de nouveau récemment multiplié les projets : génériques de télévision, comédie musicale, etc., croisant toujours la musique, la mode - David Bowie était marié au mannequin d'origine somalienne, Iman -, les arts plastiques, le théâtre...

    David Bowie, le musicien aux 140 millions d’albums vendus dans le monde, l'artiste aux yeux vairons (résultat d'un méchant coup de poing alors qu'il était adolescent), célébrité aux millions de fans, toutes générations confondues, sur plus de quarante années de carrière, a fini par rendre les armes dimanche 10 janvier, vaincu par la maladie. RIP Ziggy.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.