GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Juin
Samedi 16 Juin
Dimanche 17 Juin
Lundi 18 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 20 Juin
Jeudi 21 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Soudan du Sud: rencontre Kiir-Machar mercredi 20 juin à Addis Abeba (gouvernement éthiopien)
    • Xi Jinping appelle Kim Jong-un à «concrétiser» les avancées du sommet avec Trump (télévision d'Etat)
    • Côte d'Ivoire: au moins dix morts à Abidjan suite à de fortes pluies
    • Conflit social à la SNCF: l'Unsa «ne continuera pas la grève en juillet» (syndicat à l'AFP)
    • Yémen: les forces progouvernementales pénètrent dans l'aéroport de Hodeida (Emirats)
    • Marine Le Pen (RN) doit rembourser 300 000 euros au Parlement européen, confirme la justice de l'UE
    Dépêche

    Arbitrage vidéo: l'arbitre ne peut pas être le seul à ne pas voir, estime Infantino

    Par AFP
    media Le président de la Fifa Gianni Infantino fait une allocution lors de la 38e réunion du conseil du Conmebol, le 12 avril 2018 à Buenos Aires AFP

    Le président de la Fifa Gianni Infantino, interrogé sur l'arbitrage de Real Madrid-Juventus mercredi, a plaidé jeudi pour une généralisation de l'arbitrage vidéo dans le football.

    "On ne peut pas continuer ainsi, que le monde entier voie dans la seconde qui suit s'il y a une erreur ou pas, et que le seul à ne pas voir soit l'arbitre", a déclaré le président de la Fédération internationale lors de la conférence de presse de clôture du Congrès annuel de la Conmebol à Buenos Aires.

    "L'arbitrage vidéo va aider les arbitres. Le football est un jeu et nous avons la responsabilité qu'il soit le plus juste et transparent possible. (Avec l'arbitrage vidéo), on passe d'une erreur grave toutes les trois rencontres, à une erreur grave tous les 19 matches", a-t-il assuré.

    A Madrid, en quart de finale de la Ligue des champions, alors que la Juventus menait 3-0 dans le temps additionnel, synonyme de prolongation, l'arbitre a sifflé un penalty en faveur du Real pour un contact entre le défenseur de la Juventus Benatia et le Madrilène Vasquez.

    Le Real l'a transformé et s'est qualifié pour les demi-finales, déclenchant les protestations des joueurs de la Juventus.

    Infantino a rappelé que l'arbitrage vidéo serait en vigueur durant le Mondial-2018 en Russie.

    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.