GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 21 Novembre
Jeudi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dépêche

    Didier Deschamps inaugure le stade de Cap d'Ail à son nom

    Par AFP
    media Didier Deschamps, ici photographié le dimanche 9 septembre au Stade de France, a inauguré mercredi 12 septembre un stade à son nom à Cap-d'Ail AFP

    Le sélectionneur champion du monde, Didier Deschamps, a inauguré mercredi en fin d'après-midi le stade de football à son nom dans la ville de Cap-d'Ail (Alpes-Maritimes), en présence notamment du Prince Albert-II de Monaco.

    Deux mois après la victoire en finale de la Coupe du monde contre la Croatie (4-2) en Russie, le coach de l'équipe de France a ainsi inauguré un deuxième stade à son nom, après celui de Bayonne, sa ville de naissance.

    Situé à Cap-d'Ail, ville où il réside depuis 2001, le stade municipal Didier Deschamps est mitoyen du Stade Louis-II de Monaco, séparé de ce dernier par une simple rue.

    Entouré notamment du Prince Albert-II et du maire de Cap-d'Ail, Xavier Beck, "DD" a dévoilé la plaque portant son nom devant près de 500 personnes, dont 100 enfants du club de Cap-d'Ail, et un imposant parterre de personnalités.

    Deschamps, accompagné de sa femme Claude, a également eu la surprise de se voir remettre le trophée de la Coupe du monde par son fils Dylan.

    "C'est pour moi et ma famille, une énorme fierté et un honneur d'avoir le nom de ma famille associé à ce stade", a dit le sélectionneur des Bleus.

    "Le plus important, c'est les plus petits, les footballeurs en herbe, a-t-il poursuivi. Voir des sourires, des pleurs, de la joie, du bonheur, il n'y a rien de plus beau. C'est pour le football amateur, de jeunes et de masse, que j'ai accepté (de donner son nom au stade, ndlr)."

    Le double champion du monde, comme joueur (1998) et entraîneur, a également évoqué les "gens passionnés, des bénévoles, qui sont peu mis en valeur. Mon nom sera un clin d'œil pour dire aux jeunes qui fouleront ce terrain: +Prenez du plaisir, écoutez les éducateurs, les dirigeants, c'est important pour la construction de votre vie, tout en cherchant à gagner en respectant ces valeurs+".

    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.