GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Avril
Lundi 15 Avril
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Aujourd'hui
Vendredi 19 Avril
Samedi 20 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dépêche

    Masters: "Comme si la boucle était bouclée", pour Tiger Woods

    Par AFP
    media L'Américain Tiger Woods remporte le Masters d'Augusta le 14 avril 2019 GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP

    L'Américain Tiger Woods a remporté à 43 ans le Masters 2019, son 15e titre du Grand Chelem, vingt-deux ans après son premier succès dans un tournoi majeur, déjà à Augusta: "C'est comme si la boucle était bouclée", s'est réjoui le "Tigre".

    Q: Que ressentez-vous après ce premier titre en Grand Chelem depuis l'US Open 2008?

    R: "C'est tout simplement surréaliste, pour être tout à fait honnête. Quand je pense à l'importance que ce tournoi a pour moi... C'était mon premier tournoi du Grand Chelem en 1995, j'étais encore amateur, j'y ai signé ma première victoire en Grand Chelen en 1997 et, 22 ans plus tard, je le regagne à nouveau. C'est comme si la boucle était bouclée. Il aurait pu se passer tellement de choses durant les neuf derniers trous de ce quatrième tour. Il y avait tellement de joueurs qui auraient pu gagner. Il y avait un embouteillage en tête et tout le monde jouait bien. On ne pouvait pas rêver d'un final plus serré, je sais pourquoi je perds mes cheveux (rires) car c'était vraiment dur. Remporter ce titre, après tout ce que j'ai vécu, c'est vraiment fort pour moi et ma famille, c'est quelque chose que je n'oublierai jamais".

    Q: Ce succès est déjà présenté comme l'un des come-backs les plus retentissants de l'histoire du sport, avez-vous douté entre 2014 et 2017 lorsque des douleurs au dos vous empêchaient de jouer?

    R: "J'ai vraiment douté que je pourrais revenir il y a deux-trois ans. Je ne pouvais plus marcher, je ne pouvais plus rester assis ou allongé, je ne pouvais plus rien faire. Mais, heureusement, j'ai eu cette opération (arthrodèse, fusion de vertèbres en 2017, NDLR) et cela m'a redonné une chance d'avoir une vie normale. Et tout à coup, je me suis aussi rendu compte que je pouvais à nouveau jouer au golf. J'ai eu le sentiment que je pouvais remettre toutes les pièces du puzzle en place pour pouvoir bien jouer et même gagner. Mon corps n'est plus le même qu'il y a quelques années mais j'ai toujours de bonnes mains (...) Cette victoire est peut-être l'une des plus belles à cause de tout ce qui s'est passé avant".

    Q: Avant ce Masters, vos résultats cette saison étaient mitigés (15e du Genesis Open, 20e du Players Championship, 5e du Championnat du monde de match play), que s'est-il passé cette semaine?

    R: "Je me suis senti prêt en arrivant ici. Mes résultats de la saison ne reflétait pas ce que je ressentais sur les parcours. Je sentais que je commençais à frapper la balle comme je le savais le faire. Ma préparation pour ce Masters a débuté il y a six mois. J'ai tout fait pour être au sommet de ma forme cette semaine et j'ai réussi, ce qui est génial. Il y a tout plein de petites choses que j'ai bien fait durant cette semaine".

    Q: Avec 15 victoires en Grand Chelem, vous vous êtes rapprochés du record de Jack Nicklaus (18 titre majeurs): est-ce à nouveau un objectif?

    R: "Honnêtement, je n'y ai pas encore pensé une seule seconde. Je suis sûr que cela viendra plus tard. Ou pas. Mais pour le moment, c'est trop tôt et je suis tellement heureux d'avoir ce 15e titre".

    Propos recueillis en conférence de presse

    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.