GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Aujourd'hui
Dimanche 25 Août
Lundi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Hong Kong: la police antiémeute a chargé les manifestants prodémocratie dans le quartier de Kwun Tong (journaliste AFP)
    • Spatial: le vaisseau «Soyouz» avec le premier robot humanoïde russe à son bord ne parvient pas à s'arrimer à l'ISS
    Dépêche

    Open de France: Alex Noren prend date sur le parcours de la Ryder Cup

    Par AFP
    media Le golfeur suédois Alex Noren avec son trophée lors de sa victoire à l'Open de France à Saint-Quentin-en-Yvelines le 1er juillet 2018 AFP

    Le Suédois Alex Noren, qui devrait faire partie de l'équipe européenne de Ryder Cup, a réussi sa répétition générale en remportant dimanche l'Open de France de golf, sur le parcours prévu pour affronter les Etats-Unis fin septembre.

    C'est la première fois en 102 éditions qu'un Suédois s'impose dans l'épreuve, troisième étape des Rolex Series (les huit tournois les plus prestigieux du circuit européen EPGA), disputée sur le parcours de l'Albatros du Golf National de Saint-Quentin-en-Yvelines, en région parisienne.

    Après des débuts poussifs (73/+2 jeudi, 72/+1 vendredi), Noren s'est brillamment repris en signant une carte de 65 (-6) samedi, ce qui le plaçait à sept coups du leader, son jeune compatriote Marcus Kinhult, 21 ans.

    Son 67 (-4) au quatrième tour, dimanche, a permis au 16e joueur mondial, âgé de 35 ans, de prendre le meilleur sur ses adversaires mieux classés qui ont tous déjoué face aux derniers obstacles.

    L'Américain Julian Suri (deuxième à un coup, ex-aequo avec l'Ecossais Russell Knox et le Britannique Chris Wood), l'Espagnol Jon Rahm (cinquième à deux coups, ex-aequo avec Kinhult et l'Anglais Matthew Southgate) et l'Espagnol Sergio Garcia (huitième à trois coups) ont en effet gaspillé des balles dans l'eau aux 17e et 18e trous.

    - "Rien à perdre" -

    "Je pense qu'il est plus facile d'arriver de derrière, car tu n'as rien à perdre", a expliqué Noren après sa dixième victoire sur le Tour Européen. La neuvième, c'était au BMW PGA Championship en 2017, en remontant également un retard de sept coups le dernier jour.

    L'Américain Justin Thomas, N.2 mondial, en repérage avant la Ryder Cup, partage la huitième place avec Garcia, son compatriote Jorge Campillo et un autre Suédois, Alexander Björk.

    Leur présence dans le top 10 permet à Knox, Suri et Kinhult de décrocher leur billet pour le 147e Open britannique, qui aura lieu du 19 au 22 juillet à Carnoustie (Ecosse).

    Kinhult avait surpris son monde en prenant seul la tête à l'issue du deuxième tour vendredi, pour la garder le lendemain, mais le jeune golfeur a finalement été rattrapé par la pression dimanche: une carte de 76 (+5) qui l'a éjecté de la course au podium.

    Le meilleur français est Mike Lorenzo-Vera, 16e ex-aequo avec quatre autres joueurs, à deux coups sous le par, après avoir remonté un handicap de +6 à l'issue du premier tour jeudi.

    "Je m'accorde une note de 10 sur 10 car, après ce que j'ai vécu le premier jour, c'est super de se retrouver dans un top 20 sur un tel parcours", s'est félicité "MLV", troisième de cet Open en 2017. Il ne "désespère pas d'accrocher un top 10" lors de l'un des deux prochains tournois pour se qualifier, comme l'an dernier, pour le British Open.

    - "Ras le bol" -

    Le N.1 français et 59e mondial Alexander Levy, qui confessait avant le tournoi traverser "un petit coup de moins bien", est 65e et bon dernier à +13, alors qu'il pointait à +6 à l'issue du troisième tour.

    "A la fin, j'ai un peu lâché, ras le bol de tout, pas trop de réussite et beaucoup de déception", a confié celui qui voit encore s'amenuiser ses espoirs de qualification pour la Ryder Cup.

    "Il faut accepter, continuer à faire les efforts et à un moment ça paiera, confie Levy. J'avais dit que si je gagnais, je marquais des points (en vue de la Ryder Cup), mais que si je finissais dernier, ça ne changerait rien. Il va falloir marquer des points dans les prochaines semaines."

    Les deux autres tricolores encore en lice ce week-end, Raphaël Jacquelin et Grégory Havret, futurs assistants du capitaine de l'équipe européenne, sont 37e à +3 et 49e à +5.

    La 42e édition de la Ryder Cup se tiendra pour la première fois dans l'Hexagone, du 28 au 30 septembre.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.