L'année 2017 vue par Mouche

Les premiers mois de Donald Trump à la Maison Blanche et l'arrivée d'Emmanuel Macron à l'Elysée, la fin du règne de Robert Mugabe au Zimbabwe, la crise qui s'enlise au Venezuela, le scandale de l'affaire Weinstein ou celui des « Paradise Paper »... Autant d'événements qui ont marqué l'année écoulée. Mouche revient à la pointe du crayon sur certains de ces épisodes qui ont fait la Une en 2017.

Chute du cours du pétrole, manque de liquidités, inflation, pénuries… Le Venezuela est plongé dans une grave crise économique, mais aussi politique.

Le 3 mai, le centriste Emmanuel Macron est élu président de la République face à Marine Le Pen, après plusieurs mois d’une campagne électorale française mouvementée.

Menaces, insultes… Durant l’été, la Corée du Nord de Kim Jong-un et les Etats-Unis de Donald Trump s’engagent dans une inquiétante escalade verbale, aiguisant les tensions entre les deux pays suite aux tirs de missiles répétés de Pyongyang.

Entre août et septembre, plusieurs ouragans d’importance majeure - comme Harvey, Irma ou Maria - traversent l’océan Atlantique nord et frappent durement les Etats-Unis, les Antilles et Porto-Rico, entre autres.

Le 1er octobre, la Catalogne organise un référendum sur son indépendance, défiant l’autorité du gouvernement central espagnol. Une crise sans précédent éclate entre Barcelone et Madrid qui aboutit, le 27 octobre, à la mise sous tutelle de la région.

Le 1er octobre, un tireur isolé ouvre le feu lors d’un festival de musique à Las Vegas. Il tue 58 personnes et en blesse 527, avant de se donner la mort. C’est à ce jour la fusillade la plus meurtrière de l’histoire des Etats-Unis.

Le 5 octobre, un article du «New York Times» met en cause le puissant producteur d’Hollywood, Harvey Weinstein, dans plusieurs affaires de harcèlement sexuel. Le scandale prend de l’ampleur alors que le témoignages de nombreuses célébrités se succèdent.

Début novembre, plusieurs médias à travers le monde publient les «Paradise Papers», une nouvelle enquête sur les paradis fiscaux révélant les pratiques de nombreuses personnalités et multinationales pour échapper aux fiscalités des Etats.

Dans la nuit du 14 au 15 novembre, l’armée procède à un «coup de force», sans pour autant destituer Robert Mugabe. Ce dernier démissionne quelques jours plus tard. Emmerson Mnangagwa, surnommé «le crocodile», lui succède à la tête du pays le 24 novembre.

Défaites en série pour le groupe Etat islamique en Irak et Syrie, avec la chute de Mossoul (9 juillet), celle de Raqqa (17 octobre), puis Deir Ezzor (2 novembre) et al-Boukamal (19 novembre).