France: l'orang-outan Nénette fête ses 50 ans

La doyenne des primates de la ménagerie du Jardin des plantes, la célèbre « Nénette », fêtera ses 50 ans ce dimanche. Elle est l’un des plus vieux orangs-outans de Bornéo connus au monde. Depuis son arrivée en France en 1972 à l’âge de 3 ans. À l’occasion de son anniversaire, les équipes du Jardin des Plantes ont organisé un programme autour de ses activités favorites : peinture, bricolage et gourmandises lui seront proposés… Ce jour anniversaire lui réservera de nombreuses surprises ainsi qu’à ses nombreux invités. Cette journée exceptionnelle permettra aussi de sensibiliser petits et grands à la conservation de cette espèce, classée sur la liste rouge de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) en danger critique d’extinction. En vingt ans, les populations ont perdu 80 % de leur territoire et se sont réduites de moitié, il resterait entre 50 000 et 60 000 orangs-outans de Bornéo. En Europe, on compte 344 individus (136 mâles et 208 femelles) dans 72 zoos, et en France l’espèce n’est présente que dans 6 parcs zoologiques.

Du haut de ses 50 ans, Nénette est la star de la ménagerie du Jardin des plantes. Et pour preuve : « Quand vous regardez un orang-outan dans les yeux, ça vous met en abyme et ça crée énormément d’émotions », confie-t-on.

Coupe de Beatles avec frange rousse ramenée sur le front, Nénette observe ce qui l’entoure, par-delà de la vitre qui la sépare du reste monde.

Sans vouloir l'offenser, Nénette a de l'embompoint et les seins qui tombent...

À 50 ans, un âge avancé pour un orang-outan en captivité, Nénette demande une attention toute particulière.

« On a appris aux orangs-outans à définir certaines parties de leur corps et nous les montrer à la grille », explique Christelle Hanno, cheffe soigneuse. « Les mains, les bras, les pieds, les genoux... Cela nous permet de les examiner ».

« On a aussi appris à Nénette à nous montrer son ventre », poursuit Christelle Hanno. « Cela nous permet d’examiner son cœur. On peut y passer la sonde. C’est ce qu’on a fait en début d’année. Et son cœur bat très bien ! »

Souhaitons que Nénette ait également un bon souffle pour éteindre les 50 bougies piquées sur le gâteau, un fraisier offert par la ménagerie du Jardin des plantes.