GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 1 Décembre
Vendredi 2 Décembre
Samedi 3 Décembre
Dimanche 4 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 6 Décembre
Mercredi 7 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Immobilier : les îles privées ont la cote

    media

    Point de crise pour les courtiers en îles privées. Le marché est très restreint et les prix flambent. Vladi Private Islands company, une agence immobilière de Hambourg, propose les offres situées à Bora-Bora, aux Seychelles, aux Maldives, ou encore aux Bahamas. Un rêve qui peut devenir une réalité.

    « Une île, une île au large de l'espoir… », chantait Jacques Brel avant de s'installer aux Marquises. Désormais habiter une île ne serait pas un rêve inaccessible, affirme Farhad Vladi, le patron d'une agence immobilière installée à Hambourg et spécialisée dans la location et la vente d’îles privées. En quarante ans d'existence il a négocié la cession de quelque 2 000 îles un peu partout dans le monde : Bora-Bora, Seychelles, Maldives, Bahamas... Ce Canadien d'origine iranienne prospecte les plus jolis coins de notre planète. « C'est comme chez Christie's et Sotheby's, dit-il, les plus belles choses partent en premier ». C'est lui qui a organisé l'achat de l'île d'Arros aux Seychelles pour le Shah d'Iran, avant qu'elle ne passe aux mains de la famille Bettencourt.

    Pirate des Caraïbes

    Marlon Brando et l'armateur grec Aristote Onassis ont lancé la mode d’îles privées dans les années 1960. Aujourd’hui, parmi les clients de Farhad Vladi on compte la chanteuse Diana Ross, ou les stars de cinéma comme Nicolas Cage et Johnny Depp, heureux acquéreur de Little Halls Pond Cay, une île de quatorze hectares dans les Caraïbes. Sur le site internet de Vladi Private Islands company et dans son catalogue 120 îles sont actuellement à vendre alors qu'une trentaine de transactions sont réalisées chaque année.

    Du rêve au cauchemar

    Le sable blanc et les palmiers, tout le monde en rêve, mais seuls 5% d’îles privées sont de qualité. Beaucoup de gens se lancent dans l’achat, en oubliant qu’il existe des zones du monde où les pirates sévissent, où règne une humidité difficilement supportable pour les Occidentaux, et où des millions de moustiques sèment des maladies comme la dengue et le paludisme. Les plus prévoyants vérifient que l’île dispose d’un ponton d’accostage, d’un climat tempéré et qu’elle ne soit pas trop éloignée du continent.

    Un marché diversifié

    La plus chère des offres? Cave Cay, un îlot aux Bahamas se négocierait autour de 110 millions de dollars. Mais Farhad Vladi dispose également de morceaux de terre de 22 000 euros en Nouvelle-Écosse (Canada) ou en Scandinavie. Le Canada est l’un des rares pays à disposer d’autant d’îles privées dans le monde (une centaine). En France, on trouve encore des coins de paradis à vendre au large des côtes bretonnes.

    Dans ce secteur point de crise et les prix flambent, car ayant acquis son rêve, personne ne songe à s'en séparer...

    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.