GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 20 Juin
Vendredi 21 Juin
Samedi 22 Juin
Dimanche 23 Juin
Aujourd'hui
Mardi 25 Juin
Mercredi 26 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Football: suivez en direct le match Mali-Mauritanie en Coupe d'Afrique des nations 2019
    • «L'armée américaine n'a rien à faire dans le Golfe», dit l'Iran
    • Football: la Tunisie et l'Angola font match nul 1-1 dans le groupe E de la CAN 2019
    • Mondial féminin 2019: les Etats-Unis éliminent l'Espagne (2-1) et affronteront la France en quarts de finale vendredi 28 juin
    • Migrants: le Mexique déploie près de 15000 policiers et soldats à la frontière avec les États-Unis (officiel)
    Economie

    La Chine s'engage à participer à la réforme du système financier international

    media Le Premier ministre chinois, Wen Jiabao à Athènes le 3 octobre 2010. REUTERS/John Kolesidis

    Le Premier ministre chinois Wen Jiabao en visite officielle en Europe s'est engagé à améliorer les relations avec l'Union européenne et à participer à la réforme du système financier international. Au centre du débat la valeur du yuan, la monnaie chinoise, dont la sous-évaluation risque de déclencher une « guerre des devises ».

    Le soutien financier que la Chine vient d'accorder à la Grèce lors de la visite du Premier ministre chinois à Athènes est, en fait, une conséquence lointaine de la sous-évaluation du yuan. C'est grâce au taux maintenu bas de sa monnaie que la Chine exporte massivement et se constitue un énorme excédent en devises.

    Les Etats-Unis sont prêts à prendre des mesures de rétorsion si la Chine ne réévalue pas le yuan. Les Européens adoptent une méthode plus souple pour tenter de prévenir une guerre des devises, danger contre lequel Dominique Strauss-Kahn, directeur général du FMI tire la sonnette d'alarme. Ainsi l'Elysée a démenti que des négociations secrètes soient engagées entre Nicolas Sarkozy, prochain président du G20 et les leaders chinois.

    La question de la valeur du yuan, point sur lequel Pékin est extrêmement sensible, ne sera traité qu'indirectement dans le cadre des discussions du G20 sur la réforme du système financier international. Officiellement le thème ne sera pas non plus directement abordé lors du sommet Union européenne/Asie qui se tient lundi 4 et mardi 5 octobre à Bruxelles.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.