GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
Mardi 23 Avril
Mercredi 24 Avril
Aujourd'hui
Vendredi 26 Avril
Samedi 27 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Le changement d'heure contesté

    media Destiné à faire des économies d'énergie, le changement d'heure est de plus en plus contesté Flickr / zemocko

    On change d'heure ce dimanche 30 octobre. Deux fois par an, au printemps et à l'automne, on avance ou on recule d'une heure la pendule. Depuis 1998, les dates de changement d'heure ont été harmonisées par l'Union européenne afin que tous les pays membres changent en même temps. Mis en place pour faire des économies d'énergie, le bilan du changement d'heure est mitigé.

    Cette nuit est l'occasion pour les gros dormeurs de rester une heure de plus sous la couette. 36 ans après l'adoption par la France de l'heure d'été, cette grasse matinée ne fait pas l'unanimité.

    Instauré en 1975, pour répondre au choc pétrolier, le changement d'heure était censé nous permettre de faire des économies d'énergie. En faisant coïncider les plages d'activité avec celles de l'ensoleillement, le temps d'éclairage se trouvait abaissé. A l'origine, le changement d'heure permettait d'économiser chaque année un milliard de kilowattheures.

    Mais la théorie s'arrête là. Aujourd'hui, la fourniture d'électricité provient à 75% du nucléaire et n'est plus soumise au prix du pétrole. Selon les résultats des études menées par RTE (Réseau de transport d'électricité) qui gère le réseau électrique français, les économies réalisées sont modestes. En 2009, le changement d'heure avait permis d'économiser 440 gigawattheures, une quantité infime au regard des 513 000 gigawattheures consommés en un an par les Français.

    Jugée peu efficace, la mesure a été abandonnée par différents pays qui y voient plus d'inconvénients que d'avantages. Ses détracteurs mettent également en avant le chamboulement de nos biorythmes ainsi que celui des animaux.

    Le changement d'heure dans le monde

    La France et les autres pays de l'Union européenne reculent leurs horloges d'une heure pour revenir à l'heure d'hiver. Cette mesure est adoptée par 70 pays dans le monde, mais qui ne changent pas en même temps.
    Toute l'Europe subit le même régime, sauf l'Islande et la Russie où le président Dmitri Medvedev y a mis fin cette année, jugeant qu'il s'agissait d'une mauvaise habitude néfaste pour la santé de ses concitoyens. Sur l'île anglonormande de Jersey, les habitants consultés lors d'un référendum, l'ont également rejeté à la quasi unanimité.
    Et ailleurs ? En Afrique, la Namibie est déjà à l'heure d'hiver depuis le mois d'avril. Au Maghreb et au Moyen-Orient, l'Égypte est la seule à appliquer le changement d'heure ; le Maroc, l'Algérie et la Tunisie restent à l'heure d'hiver. En Israël, ça change tous les ans puisque le passage est calé sur la fête sainte de Yom Kippour. Les Américains y passeront eux en fin de semaine prochaine.
     

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.