GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Crise dans la zone euro: vers un compromis entre la France et l'Allemagne?

    media Lors d'un discours prononcé mardi 12 juin, François Hollande a semblé rejoindre la position d'Angela Merkel pour résoudre la crise dans la zone euro. REUTERS/Jacques Brinon/Pool

    La France et l'Allemagne sont à la recherche d'un compromis sur la meilleure manière de répondre à la crise économique et financière qui secoue la zone euro. A l'approche du sommet du G20 qui se tiendra les 18 et 19 juin au Mexique, et surtout du sommet européen de Bruxelles à la fin du mois, Paris et Berlin tentent d'aplanir leur divergence sur la question cruciale de la croissance et des déficits.

    C'est une déclaration de François Hollande qui ne passera pas inapercu en Allemagne. Mardi 12 juin, dans un discours consacré à la croissance et au dialogue social, le président français a insisté comme à son habitude sur la nécessité d'une relance au niveau européen. Mais il a ajouté aussitôt que la croissance ne pourrait se faire au détriment du sérieux budgétaire. Les deux vont de paire, a répété le président français.

    Avec cette déclaration, François Hollande semble apporter son soutien à la ligne défendue contre vents et marée par Angela Merkel, la chancelière allemande. Mais il espère surtout amener l'Allemagne vers un compromis face à la crise. Tandis que Berlin exclut tout endettement supplémentaire, Paris essaie d'obtenir des décisions concrètes pour tenter malgré tout de relancer rapidement l'économie européenne.

    Ce mardi, François Hollande évoquait les euro-obligations, mais aussi des politiques d'investissements conjointes. Il pourra développer cette position jeudi auprès de Mario Monti, le président du Conseil italien, qu'il va rencontrer à Rome, en espérant qu'elle soit ensuite approuvée par ses partenaires européens à la fin du mois lors du sommet de Bruxelles.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.