Réécouter
Ecouter Paris, écouter les villes du monde
Ecouter Bobo-Dioulasso avec les enfants
Ecouter les villes du monde
 
GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
Aujourd'hui
Lundi 30 Mai
Mardi 31 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    ArcelorMittal: pas de fermeture d'usine en Europe d'ici juin

    media

    ArcelorMittal ne fermera pas d'usines en Europe dans les prochains mois. Cet engagement a été pris par le géant de la sidérurgie mardi 19 février. Ce jour là, le patron d'ArcelorMittal, Lakshmi Mittal a rencontré le vice-président de la Commission européenne chargé de l'Industrie, Antonio Tajani. L'entreprise a d'ailleurs plusieurs autres engagements concernant son activité en Europe.

    Avec notre correspondant à Bruxelles, Grégoire Lory

    La Commission européenne considère comme un succès, l’engagement d’ArcelorMittal, de ne mener aucune restructuration d’ici l’approbation d’un plan européen de l’acier, prévu pour le mois de juin.

    En effet, il y a une semaine encore, le géant du secteur rejetait l’idée même de revoir son calendrier. De plus, l’institution souligne que l’entreprise a pris d’autres assurances.

    Antonio Tajani, le vice-président de la Commission européenne chargé de l’Industrie a annoncé : « Les sites Florange et Liège ne seront pas fermés. Il y aura une réduction des capacités, qui sera toutefois accompagnée d’un plan d’investissement de 180 millions d’euros pour Florange, et à peu près 140 millions d’euros pour Liège. Les deux sites deviendront hautement spécialisés dans des produits de haut de gamme, pour des secteurs tels que l’automobile ou l’emballage ». (Lire ici sa déclaration sur le site de la Commission européenne).

    Un pas dans la bonne direction ?

    Toutefois, la Commission n’est pas en mesure de dire si ArcelorMittal maintiendra ses activités sur l’ensemble de ses sites, une fois le plan européen adopté. Mais le commissaire considère tout de même cette annonce comme un pas dans la bonne direction. Il appelle maintenant les gouvernements, les syndicats et les industriels, à faire des efforts pour trouver une solution dans l’intérêt de chacun.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.