GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Le prix Nobel d'économie Paul Krugman dégrade la note de Standard & Poor's

    media Sur son blog, le 8 novembre 2013, le prix Nobel d'économie Paul Krugman s'en prend à l'agence Standard & Poors http://krugman.blogs.nytimes.com / capture d'écran

    Le prix Nobel d'économie Paul Krugman s'en prend vertement à l'agence de notation Standard & Poor's pour avoir dégradé la note de la France de AA+ à AA. Dans son blog hébergé par le New York Times le prix Nobel américain y voit plus d'idéologie que d'économie.

    Paul Krugman invite à ne surtout pas considérer la dégradation de la note française par Standard & Poor's comme la démonstration que quelque chose ne va pas dans l'état de la France. Car, pour lui, la décision de l'agence de notation tient davantage de l'idéologie que d'une analyse économique défendable.

    →  A (RE)LIRE : Dégradation de la note de la France par Standard & Poor's

    D'un côté, selon le prix Nobel d'économie 2008, les agences de notation n'ont aucune information particulière sur la solvabilité des pays. De plus, quand Standard & Poor's estime que la France n'a pas fait les réformes nécessaires, il s'interroge sur la pertinence même de ce critère. Que sait-on des réformes qui génèrent de la croissance ? Et quel pourcentage de croissance sera généré ? La réponse est « pas grand-chose ».

    Non, pour Paul Krugman, à l'évidence, le reproche principal de l'agence de notation envers le gouvernement de François Hollande est qu'il augmente les impôts des plus riches plutôt que de les baisser, et qu'il n'est pas assez favorable, de façon générale, au libre marché.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.