GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 24 Septembre
Mercredi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Economie

    France: le plan d'économies présenté en Conseil des ministres

    media MIchel Sapin, le ministre des Finances (D) avec le Premier ministre Manuel Valls (G), lors d'une conférence de presse à l'Elysée, le 16 avril 2014. REUTERS/Philippe Wojazer

    La trajectoire financière du gouvernement pour les trois années à venir a été présentée ce mercredi en Conseil des ministres. Le gouvernement s'engage notamment à réduire son déficit à 3 % d'ici 2015. Après l'Elysée, Michel Sapin s'est rendu devant la Commission des finances de l'Assemblée nationale pour détailler ce programme de stabilité.

    Pour cette année les prévisions de déficit sont moins bonnes que prévues, puisque le gouvernement annonce un déficit à 3,8 % contre 3,6 % attendu initialement. Mais conformément à ses engagements européens, l'exécutif prévoit toujours de ramener ce déficit à 3 % d'ici l'année prochaine.

    Pour cela Bercy compte sur le pacte de responsabilité qui représente 30 milliards d'allègement du coût du travail ainsi que des baisses d'impôts pour les entreprises qui devraient permettre la création de quelque 200 000 emplois. Il table également sur une croissance de 1 % pour cette année, puis de 1,7 % en 2015 et de 2,25 % pour les deux dernières années du quinquennat.

    → A (RE) LIRE : France : Manuel Valls veut resserrer les rangs autour de lui

    Le Haut Conseil des finances publiques, organisme indépendant chargé d'évaluer les hypothèses gouvernementales, estime que la prévision de croissance du gouvernement à 1 % en 2014 est réaliste, que celle de 2015 n'est « pas hors d'atteinte ». En revanche, pour les années suivantes, il se montre beaucoup plus réservé.

    Le ministre des Finances, Michel Sapin doit donner les détails de son programme de stabilité ce mercredi lors d'une conférence de presse, alors que de nombreux députés socialistes menacent de ne pas l'appuyer la semaine prochaine lors d'un vote consultatif à l'Assemblée nationale.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.