GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Air France: les pilotes disent «oui» à une courte majorité à Transavia

    media 53% des pilotes d'Air France se sont prononcés en faveur de la création de Transavia France, filiale low cost d'Air France. REUTERS/Jacky Naegelen

    Deux mois à peine après une grève historique qui a coûté plus de 400 millions d'euros à Air France, les pilotes de la compagnie aérienne appuyent finalement la création de la compagnie low cost, Transavia France. Ils se sont exprimé lors d'un référendum organisé mercredi 3 décembre.

    Les quelque 3800 professionnels du ciel ont dit « oui » à une courte majorité de 53% au projet Transavia France, cette compagnie low cost sensée aider Air France à rattraper le retard pris sur les géants du transport aérien à bas coût, notamment Ryanair et EasyJet. La direction d'Air France a accueilli le vote avec satisfaction. Il est vrai que le projet a bénéficié de quelques modifications. Les pilotes volontaires pour rejoindre Transavia recevront notamment des primes d'incitation.

    Rappelons que la première mouture avait mis le feu aux poudres en septembre dernier. La grève des pilotes a cloué au sol la moitié des avions d'Air France pendant deux semaines. Le coût de la grève estimé à 416 millions d’euro a accentué les mauvais résultats de l'entreprise. Et des divisions sont apparues entre les différentes catégories du personnel. Finalement, le mouvement avait fini sans qu'aucun accord ne soit trouvé.

    Le vote des pilotes en faveur de Transavia, auquel une forte participation (80%) assure une certaine légitimité, doit encore être approuvé par le Syndicat national des pilotes de ligne, le SNPL ce jeudi matin. Le syndicat doit dans la foulée renouveler ses instances dirigeantes.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.