GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Avril
Lundi 15 Avril
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Aujourd'hui
Vendredi 19 Avril
Samedi 20 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • France: Abdelkader Merah reconnu coupable de «complicité» et condamné à 30 ans de réclusion criminelle
    • Libye: les accusations de soutien de la France au maréchal Haftar sont «infondées» (diplomatie française)
    • Libye: le ministère de l'Intérieur accuse Paris de soutenir le maréchal Haftar
    Economie

    Ecomouv’ licencie tous ses salariés après la suppression de l’écotaxe

    media La société Ecomouv' notamment chargée des portiques a présenté un projet de cessation de ses activités suite à l'annulation de l'écotaxe. REUTERS/Stephane Mahe

    Ecomouv’ met la clé sous la porte. La société chargée de collecter l’écotaxe, la taxe sur les poids lourds qui a été abandonnée en octobre annonce mardi 9 décembre un projet de cessation d’activité et la suppression de tous les emplois.

    Ecomouv’ avait signé en janvier 2011 un contrat avec l'Etat sous la présidence Sarkozy. L'entreprise avait la charge d’installer et d’entretenir environ 170 portiques et de nombreuses bornes sur les routes empruntées par les poids lourds de plus de trois tonnes et demie. Un moyen de contrôler les passages et de collecter l'écotaxe, censée financer les infrastructures de transports.

    Pour cela, Ecomouv’ a embauché 210 personnes qui vont perdre leur emploi. « C’était une erreur d’abandonner l’écotaxe d’un point de vue écologique, d’un point de vue économique aussi. Et on le voit aujourd’hui malheureusement d’un point de vue social », regrette la députée PS, Aurélie Filippetti. La société est un consortium formé à 70 % de l’italien Autostrade, ce qui n'était pas du goût du gouvernement actuel.

    Un milliard d’euros de pénalité

    En enterrant l’écotaxe, Ségolène Royal a calmé la colère des professionnels de transports. Mais la ministre de l’Environnement a aussi rompu le contrat de l'Etat avec Ecomouv’, qui du coup se retrouve sans activité. « C’est dramatique. Il y a beaucoup d’hommes et de femmes auxquels on a demandé d’abandonner leur métier pour venir travailler à Metz pour gérer cette taxe capable d’apporter des ressources, rappelle l’UMP Dominique Bussereau. Et ces gens-là aujourd’hui sont au chômage. Donc ces licenciements c’est la goutte aujourd’hui qui fait déborder le vase de toutes les anomalies politiques, juridiques et économiques dans lesquelles s’est mis le gouvernement. »

    La société pourrait toutefois demander un milliard d’euros de pénalités. Pas sûre toutefois qu’elle ait gain de cause puisque l’Etat compte contester devant la justice le contrat qui le lie à Ecomouv’ pour invalidité constitutionnelle.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.