GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 18 Septembre
Mardi 19 Septembre
Mercredi 20 Septembre
Jeudi 21 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 23 Septembre
Dimanche 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Economie

    La Chine, troisième exportateur mondial d’armes

    media Le chasseur-bombardier furtif chinoisJ-31, exposé au salon aéronautique de Zhuhai, en Chine, le 11 november 2014. Reuters/Alex Lee

    La Chine a damé le pion à la France et à l'Allemagne. Elle devient le troisième exportateur mondial d'armes. C'est ce que révèle le Sipri, l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm, dont les statistiques sont publiées ce lundi.

    L'étude compare les ventes d’armes réalisées à l’étranger sur la période 2010-2014 avec celle des cinq années précédentes. Il apparait clairement que les Etats-Unis gardent la tête du classement du marché de l’armement, avec 31 % des exportations, suivis par la Russie qui exporte à hauteur de 27 %.

    La France perd sa place. Elle aurait dû rester sur la troisième marche du podium, mais elle paie le conflit entre la Russie et l'Ukraine. Paris refuse toujours de livrer le navire Mistral que Moscou lui a commandé, un manque à gagner pour la France qui ne peut le comptabiliser dans ses exportations et se voit donc rétrogradée. Toutefois, le Sipri précise que ses « efforts pour augmenter ses exportations d’armes » avaient été couronnés par le contrat de 24 avions Rafale et d’une frégate passé avec l’Egypte, en février dernier.

    La Chine a opéré un bond important. Grâce à une augmentation de 143 % de ses exportations d’armement, en cinq ans, Pékin s’est hissé au troisième rang mondial. Avant 2010, elle occupait le neuvième rang. Dorénavant, la deuxième économie du monde arrive en troisième position et exporte un peu plus que l'Allemagne et la France, avec cependant des résultats très proches. Leurs ventes d'armes respectives à l'étranger avoisinent les 5 % du volume mondial. La Chine reste loin derrière la Russie et les Etats-Unis.

    Les pays asiatiques poursuivent leur politique d’armement en augmentant leurs capacités militaires, notamment en matière d’équipements navals. Pékin commerce prioritairement avec le Pakistan, suivi du Bangladesh et de la Birmanie, et de manière plus modeste avec 18 pays africains. Quant à la France, ses partenaires privilégiés sont le Maroc (18 %) et la Chine (14 %).

    Les Etats-Unis ont la clientèle la plus diversifiée. Leur premier client est la Corée du Sud, qui achète 9 % des armes américaines. De son côté, la Russie fournit en priorité l'Inde, 70 % de son arsenal est russe. L’Inde est le premier pays importateur au monde d'armes, 15 %, loin devant la Chine et l’Arabie saoudite, 5 % chacune.

    Selon le Sipri, le volume du commerce mondial d'armes a augmenté de 16 % ces cinq dernières années. Une augmentation qui a, certes, profité à la Chine, mais ce sont la Russie et l'Ukraine qui en ont le plus bénéficié.

    Non seulement les Etats-Unis occupent la première place du classement mondial des pays exportateurs dans ce domaine, mais ils détiennent en plus le record du plus gros budget militaire de la planète : 640 milliards de dollars, très loin devant la Chine, la Russie, l’Arabie saoudite et la France.

    Enfin, selon le rapport, le volume d'armement échangé dans le monde est reparti à la hausse. Cependant, il reste encore d'un tiers inférieur à son pic de l'après-guerre, atteint au début des années 1980. 

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.