GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 19 Mars
Mercredi 20 Mars
Jeudi 21 Mars
Vendredi 22 Mars
Aujourd'hui
Dimanche 24 Mars
Lundi 25 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Le groupe pétrolier Schlumberger supprime 11 000 emplois

    media Le siège de la société pétrolière Schlumberger, à Paris, le 17 avril 2015. AFP PHOTO / BERTRAND GUAY

    Baisse d’investissements, réduction d’effectifs... Les entreprises du secteur pétrolier subissent en ce moment de plein fouet la chute des prix de l'or noir. Le groupe de services pétroliers franco-américain Schlumberger a décidé de supprimer 11 000 emplois dans le monde.

    C’est la deuxième fois cette année que Schlumberger annonce des suppressions d’emplois. Après une réduction de 9000 postes en janvier, le groupe franco-américain vient de décider la suppression de 11 000 emplois supplémentaires sans donner de répartition géographique pour ces coupes. Ces mesures représentent 15 % des effectifs totaux du groupe, qui emploie 115 000 personnes dans plus de 85 pays.

    Le phénomène touche l’ensemble de l’industrie pétrolière, précise Thomas Porcher, économiste et professeur à Paris School Business :

    « Il va falloir supprimer des postes. C'est le cas de l'ensemble de l'industrie pétrolière. Effectivement, il est possible de réadapter ces emplois, mais cela nécessite un coût : cela s'appelle la formation. Les entreprises sont face au fait : est-ce qu'on reforme une main d'oeuvre qui est parfois expérimentée et qui vaut plus cher, ou bien est-ce qu'on emploie une nouvelle main-d'oeuvre moins expérimentée et qui vaudrait moins cher. Malheureusement, aujourd'hui, elle préfère licencier un personnel plutôt que de la reformer. »

    Le plongeon des prix du baril, le recul des résultats et des perspectives sombres : ces trois facteurs ont affaibli les entreprises énergétiques. Nombre d'entre elles ont été forcées de réduire leurs projets d'exploration pétrolière avec un impact direct sur l'activité de leurs sous-traitants, comme Schlumberger.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.