GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Jeudi 18 Avril
Vendredi 19 Avril
Aujourd'hui
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Elevage en France: Hollande en appelle à la grande distribution

    media Le président français François Hollande a apellé la grande distribution à mieux rémunérer les éleveurs et les consommateurs à acheter français. REUTERS/Philippe Wojazer

    Venu assister à une étape du tour de France en Lozère, région d'élevage du centre de la France, François Hollande lance un appel à la grande distribution pour qu'elle offre au secteur français de l'élevage un prix rémunérateur. Selon le ministre de l'Agriculture, environ 20 000 élevages sont actuellement en grandes difficultés financières.

    En visite en Lozère samedi 18 juillet, le chef de l'État a demandé aux enseignes des grandes surfaces, qui représentent près de 80% des achats de viande en France, d'augmenter leurs prix pour soutenir les éleveurs en détresse.

    « Les agriculteurs ne peuvent pas vivre que des aides, il leur faut aussi un prix rémunérateur », affirme le président de la République. Et pour cela la grande distribution doit offrir à la fois le juste prix aux producteurs et la qualité aux consommateurs.

    La filière bovine a conclu à la mi-juin un accord qui relève sensiblement les prix à la production et le gouvernement veillera à ce qu'il soit appliqué. François Hollande souhaite également que la viande française soit partout privilégiée dans la restauration collective.

    Mais c'est là qu'intervient aussi la responsabilité du consommateur qui doit comprendre que la qualité a un prix, même si la tendance est plutôt à acheter le produit le moins cher, quelque soit sa provenance.

    Depuis février le gouvernement a débloqué 23 millions d'euros pour aider les éleveurs à surmonter la crise qui les affecte. Les cours actuels de la viande de porc et de bœuf sont inférieurs au coût de production et, selon les plus récentes estimations, 10% des fermes d'élevage française seraient en difficulté.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.