GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 15 Août
Mercredi 16 Août
Jeudi 17 Août
Vendredi 18 Août
Aujourd'hui
Dimanche 20 Août
Lundi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Comment l'île de Porto Rico est-elle devenue «la Grèce des Caraïbes»?

    media L'hôtel Normandie, à San Juan, fermé depuis 2008. Porto Rico fait face à la récession depuis déjà neuf ans. REUTERS/Alvin Baez

    Après la Grèce, c’est au tour de Porto Rico d’être en défaut de paiement. Cette île des Caraïbes de 3,5 millions d’habitants, assimilée à un Etat américain, n'a remboursé qu'un peu plus de 600 000 dollars sur les 58 millions d'une dette arrivée à échéance le 1er août. Mais comment le territoire de Porto Rico en est-il arrivé là ?

    Cela fait maintenant neuf ans que Porto Rico est en récession. La dette publique est passée d’une trentaine de milliards de dollars en 2004 à 72 milliards aujourd’hui, soit plus de 90 % du produit intérieur brut (PIB). Déjà en juin dernier, le gouverneur de Porto Rico Alejandro Garcia Padilla avait annoncé que la dette de l’île était impossible à acquitter et nécessitait une restructuration.

    C’est en 2006 que l’économie de l’île a commencé à se détériorer, lorsque les crédits d’impôt attirant les usines américaines, notamment les groupes pharmaceutiques comme Pfizer, Merck et Bristol-Myers Squibb, ont été supprimés par le Congrès américain. La fin de ces avantages fiscaux pour les sociétés a entraîné une récession économique et une flambée du chômage. Ce qui a poussé les Portoricains, surtout les jeunes éduqués, à émigrer massivement vers les Etats-Unis.

    Des bons du Trésor très attractifs

    Pour financer son économie, Porto Rico a eu recours à l'émission de bons du Trésor exemptés de taxes locales et fédérales. Une mesure qui a rendu les bons du Trésor portoricains très populaires auprès des investisseurs, notamment les fonds de pension américains. Ces dernières années, l'île a ainsi triplé sa dette publique.

    Elu en début d'année, le nouveau gouverneur de l'île a lancé des réformes structurelles : hausse des impôts, baisse du nombre des fonctionnaires et réforme des retraites. Avec pour objectif de faire baisser les déficits à l'horizon 2016. Un choix de l’austérité qui risque de faire plonger Porto Rico encore plus dans la récession.

    Un statut juridique particulier

    Autre difficulté et non des moindres : le statut particulier de Porto Rico, qui est un territoire indépendant soumis à la législation américaine. Il ne peut donc pas demander à l’Etat fédéral d’entrer sous la protection du régime des faillites, le fameux chapitre 9 de la loi sur les faillites des Etats ou des grandes villes. Une procédure judiciaire qui permettrait au gouverneur de Porto Rico de restructurer sa dette à l’abri de ses créanciers.

    Comme en Grèce, son seul recours pourrait venir de ses créanciers. Il faudrait qu’ils acceptent de se mettre autour d’une table pour discuter d’une restructuration de la dette.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.