GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Marché du porc: une table ronde annoncée ce lundi, les élevages saturés

    media Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, en première ligne sur ce dossier a annoncé une table ronde avec tous les partenaires de la filière pour ce lundi 17 août. REUTERS/Alain Jocard

    La cotation au marché au cadran de Plérin a de nouveau été reportée ce vendredi matin. Cette place bretonne est une référence nationale pour l'établissement du prix du porc. Comme hier donc, la séance a été annulée. Les éleveurs français demandent une réunion d'urgence à Matignon et une table ronde avec l'ensemble des acteurs de la filière devrait avoir lieu lundi.

    48h de plus à tenir… C’est la première raison du mécontentement des éleveurs présents ce vendredi matin au marché de Plérin en Bretagne, marché de référence pour le prix de la viande de porc, où se trouve notre envoyé spécial, Pierre Olivier. En l’absence de séance de cotation, les porcs invendus vont devoir patienter dans les élevages jusqu’à au moins lundi prochain et la table ronde annoncée pour ce lundi à Paris. Pour les éleveurs, la situation devient intenable car ce sont à présent 62 000 porcs qui s’entassent dans les élevages, si rien n’est fait ce sera 120 000 la semaine prochaine et à ce rythme là, beaucoup devront mettre la clé sous la porte.

    Daniel Picart: «une table ronde sera organisée lundi»

    Président du Marché du porc breton (MPB)

    14/08/2015 - par Pierre Olivier Écouter

    Mais les producteurs témoignent aussi de leur scepticisme sur cette table ronde et la teneur même de cette rencontre avec le ministre, et s‘interrogent sur la présence effective des sociétés Bigard/Socopa et Cooperl, responsables du blocage du marché. Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, assure qu’il les a conviés mais si de gros acheteurs ne se présentent pas, cela ne servira à rien, s’énerve-t-on à Plérin.

    Enfin, et c’est la troisième raison de la colère des éleveurs, des actions devaient être menées collectivement ce week-end pour continuer de faire pression sur le gouvernement mais les syndicats ont finalement annoncé qu’ils préféraient attendre le résultat de la table ronde. Lundi la pression sera à son maximum.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.