GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Un juge brésilien ordonne l'arrestation de Cesare Battisti pour l'extrader vers l'Italie (agence de presse officielle)
    • Strasbourg: Macron remercie «l'ensemble des services mobilisés» dans la traque de l'auteur de l'attentat
    • Cessez-le-feu au Yémen: «La paix est possible», estime Pompeo
    Economie

    Le cuivre plonge, les économies du Chili et du Pérou mises à mal

    media L'entrée du complexe de Chuquicamata, la plus grande mine de cuivre à ciel ouvert au monde, dans le désert d'Atacama au Chili. Reuters / I. Alvarado

    Le ralentissement économique en Chine jette le trouble sur les Bourses européennes et américaines. Mais cela a également un impact sur les pays producteurs de matières premières dont la Chine importait largement les produits. Exemple le cuivre au Chili et au Pérou.

    Longtemps, la Chine a importé d'énormes quantités de cuivre pour alimenter son développement industriel. Avec le ralentissement de la deuxième économie mondiale, le prix du cuivre a atteint son plus bas niveau depuis six ans, perdant plus de 20% depuis le début de l'année.

    Premières victimes de cette situation, les pays producteurs de cuivre. Au Chili, numéro un mondial du métal rouge, dont les exportations représentent plus de 10% du PIB, la croissance est affaiblie par la chute des prix et le peso a dû être dévalué. Les bénéfices de la Codelco, le groupe public chilien, premier producteur mondial de cuivre, ont chuté.

    Au Pérou, troisième fournisseur mondial, le cuivre représente la moitié des exportations de minéraux et l'économie est là aussi très dépendante du secteur minier. La croissance en 2014 a été la plus faible depuis cinq ans. Les exploitants de ce secteur s'attendent à ce que les prix restent bas sur les marchés mondiaux de matières premières jusqu'en 2018. Et jusque-là, ils tenteront de patienter en limitant les coûts.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.