GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Avril
Jeudi 19 Avril
Vendredi 20 Avril
Samedi 21 Avril
Aujourd'hui
Lundi 23 Avril
Mardi 24 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    L'OCDE un peu moins optimiste que Bercy sur la croissance en 2016

    media Catherine L. Mann, la chef économiste de l'OCDE, lors d'une conférence de presse sur les perspectives mondiales pour 2015 et 2016. DR

    L'Organisation de coopération et de développement économiques abaisse ses prévisions de croissance pour la France pour l'an prochain. Cette correction arrive alors que Paris vient de confirmer une prévision plus optimiste. Si pour cette année, l'OCDE s'accorde avec Bercy sur une croissance de 1 % pour la France, ce pourrait être un peu moins que le chiffre avancé, soit 1,4 %, en 2016.

    Le gouvernement table sur une croissance de 1,5 % pour 2016, et espère même dépasser ce chiffre dans les faits. C'est le ministre des Finances, Michel Sapin, qui avance prudemment cette hypothèse, en ligne, dit-il, avec les prévisions des institutions internationales.

    Mais ce n'est pas ce que soutient l'OCDE. Dans son rapport intermédiaire sur l'économie mondiale, l'organisation vient de corriger ses prévisions de juin. Si pour cette année, elle s'accorde avec Paris sur une croissance de 1 % pour la France, ce pourrait être un peu moins que prévu, soit 1,4 %, en 2016.

    En zone euro, la croissance s'améliore, mais moins vite qu’espéré, et devrait s'établir à 1,6 % cette année, et 1,9 % l'an prochain. Pourtant, la zone euro aurait dû connaître une reprise plus vigoureuse grâce notamment à la baisse des prix du pétrole, un euro plus faible et des taux d'intérêt plus bas.

    Dans ce contexte, l'OCDE estime que la politique monétaire très accommodante de la BCE devrait rester en place jusqu'à ce que l'inflation revienne durablement à 2 %. C'est bien l'objectif de la BCE, mais cela pourrait prendre du temps.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.