GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Mai
Dimanche 20 Mai
Lundi 21 Mai
Mardi 22 Mai
Aujourd'hui
Jeudi 24 Mai
Vendredi 25 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Justice: «chemise arrachée», trois à quatre mois avec sursis en appel pour quatre ex-salariés d'Air France
    • Italie: le président convoque Giuseppe Conte, Premier ministre pressenti, à 15h30 TU (présidence)
    • Le blogueur et journaliste égyptien Waël Abbas a été arrêté au Caire dans la nuit de mardi à mercredi (avocat)
    • Edouard Philippe annule un déplacement en Israël et dans les territoires palestiniens «pour des raisons d'agenda intérieur» (Matignon)
    • La Commission européenne souhaite obtenir de l'Italie «une réponse crédible» sur sa dette publique
    • Japon: des conduites d'air rouillées repérées dans douze réacteurs nucléaires (autorités nucléaires)
    • Transports: «Vot'action» SNCF, 94,97% des votants se disent contre la réforme gouvernementale (syndicats)
    Economie

    Airbnb annonce des retombées économiques de 2,5 milliards en France

    media Des employés du site de location d'appartements Airbnb dans leur bureau à Paris, en avril 2015. AFP PHOTO / MARTIN BUREAU

    Airbnb, la plateforme de réservation de chambres ou d'appartement chez les particuliers, annonce des retombées de 2,5 milliards d'euros sur une année pour l'économie de la France, son deuxième marché après les Etats-Unis. Ces chiffres émanent d'une étude présentée lors du rassemblement « Airbnb Open » jeudi et vendredi.

    Deux milliards cinq cents millions d'euros de retombées pour l'économie française, c'est selon l'étude d'Airbnb 13 000 créations d'emploi liés aux revenus des hôtes et aux dépenses des voyageurs du site.

    Au cours de l'année écoulée, près de 4 millions de voyageurs ont séjourné en France via la plateforme de logement. A Paris, la destination la plus prisée, plus d'un million de visiteurs Airbnb ont généré environ 200 millions d'euros de revenus pour les hôtes et une dépense globale de près d'un milliard d'euros dans la capitale.

    Soixante mille hébergements sont proposés à Paris par des gens qui gagnent près de 2 000 euros par an en moyenne pour 26 nuitées, nets d'impôts pendant quatre mois. En plus, les voyageurs séjournent 4 nuitées chez eux contre seulement deux dans un hôtel. De quoi faire grincer des dents le monde de l'hôtellerie et de l'hébergement qui demandent à ce que les règles fiscales s'appliquent à Airbnb, ce que le site a promis de respecter.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.