GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Economie

    Volkswagen revient sur ses aveux et dément la tricherie sur le CO2

    media Le géant allemand de l'automobile assure ne pas avoir truqué ses moteurs. REUTERS/Wolfgang Rattay

    Le groupe allemand déclare ne pas avoir menti sur le niveau d'émission de CO2 de 800 000 voitures, contrairement à ses affirmations début novembre. Malgré cette déclaration, le groupe allemand reste empêtré dans le scandale des moteurs truqués.

    La direction de l’entreprise affirme avoir fait des contrôles internes et des mesures complètes sur presque tous ses modèles. Selon le constructeur, il n'en résulte aucune anomalie, les émissions effectives de CO2 correspondent bien aux normes.

    Pourtant, début novembre, Volkswagen avait donné une tout autre version. Suite aux vérifications techniques, le groupe avait reconnu que certains véhicules émettaient plus de dioxyde de carbone qu'indiqué sur leur fiche technique. L'entreprise allemande avait précisé à l’époque que cela concernait quelque 800 000 voitures.

    Toutefois, Volkswagen n'en a pas terminé avec les ennuis car le démenti publié ce jour, n’a rien à voir avec la tricherie reconnue en septembre sur 11 millions de voitures diesel aux Etats-Unis et en Europe.

    Volkswagen avait alors admis avoir équipé ces véhicules, surtout en Europe, d'un logiciel pouvant fausser la mesure d'oxydes d'azote. Si la facture de cette falsification n’est pas encore connue, elle risque de coûter plusieurs milliards d’euros au constructeur.

    Le géant allemand de l'automobile a déjà provisionné 6,5 milliards d’euros pour payer les procès à venir, mais aussi les amendes, les dédommagements et les remises aux normes des véhicules.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.