GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Washington lève l'interdiction d'exporter son pétrole

    media Un puits de pétrole de la compagnie Pemex dans le golfe du Mexique. AFP/Alfredo Estrella

    Le Congrès américain a abrogé, vendredi 18 décembre, l'interdiction datant de 1975 d'exporter du pétrole. En cause, l'exploitation du pétrole de schiste aux Etats-Unis a quasiment doublé la production en quelques années.

     

    Il faut remonter l’histoire américaine pour comprendre l’origine de cette levée d’interdiction. En 1973, le premier choc pétrolier, entrainant des pénuries, avait conduit les Etats-Unis à interdire, dès 1975, les exportations de pétrole afin de constituer des réserves stratégiques.

    Depuis cette date, la situation a bien changé. Le pays connait une montée en puissance rapide de l'exploitation du pétrole de schiste. Pour cause, la production américaine a doublé depuis 2008.

    Les Etats-Unis produisent près de neuf millions et demi de barils par jour contre 12 millions pour l’Arabie saoudite, le leader mondial.

    ■ A lire : L’embargo sur les exportations de pétrole américain bientôt levé

    La loi budgétaire adoptée vendredi par le Congrès prévoit notamment qu'« aucun responsable du gouvernement fédéral ne pourra imposer ou faire respecter des restrictions à l'exportation de pétrole brut ».

    La majorité républicaine du Congrès a donc obtenu la levée de ces restrictions. En contrepartie, les démocrates ont arraché quelques compensations en matière d'environnement.

    Pour l'instant, la mesure est plutôt symbolique : le cours actuel du baril sur les marchés mondiaux et une demande saturée, le pétrole made in Etats-Unis n'est guère compétitif étant donné ses coûts de production.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.