GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
Mardi 28 Juin
Mercredi 29 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 1 Juillet
Samedi 2 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    L’économie russe en berne

    media Ce lundi 11 janvier 2016, le rouble affiche face au dollar son plus bas niveau depuis 1998 REUTERS/Maxim Shemetov

    Après quatre jours de fermeture en raison du Noël orthodoxe jeudi et vendredi, la Bourse de Moscou s’est ouverte lundi 11 janvier sur une baisse de 4 %, entraînant dans sa chute le rouble qui a atteint son plus bas niveau depuis un an.

    Avec notre correspondante à Moscou, Muriel Pomponne

    Le rétablissement observé en milieu d'année avec un dollar autour de 50 roubles et un euro autour de 55 roubles a fait long feu. A l’ouverture de la Bourse de Moscou, ce lundi matin, le dollar se situait à plus de 75 roubles, du jamais vu depuis 1998, tandis que l’euro était à 83 roubles, le même niveau que lors du krach de décembre 2014.

    La Russie connaît une forte récession en raison de l'effondrement du marché des hydrocarbures qui constituent sa principale source de revenus, mais aussi à cause des sanctions occidentales qui limitent l'accès à l'argent sur les marchés internationaux. Le PIB s’est contracté de 3,8 % en 2015 avec une inflation de 12,9 %.

    La plupart des analystes estiment que la Russie ne va pas sortir de la récession en 2016. Mais tout dépendra du cours du baril de brut qui est tombé à 32 dollars, contre 45 début décembre.

    Pour faire face à l’inflation, la Banque centrale ne devrait pas baisser son taux directeur fixé à 11 %. Un taux qui ne permet pas l’accès au crédit, et handicape sérieusement les entreprises.

    Le budget de l’Etat devra sans doute être également revu pour respecter la consigne présidentielle d’un déficit ne dépassant pas 3 % du PIB. Le gouvernement a déjà prévu de diminuer de 10 % le nombre de fonctionnaires à partir du 1er janvier 2016.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.