GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 27 Août
Dimanche 28 Août
Lundi 29 Août
Mardi 30 Août
Aujourd'hui
Jeudi 1 Septembre
Vendredi 2 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Armes chimiques: pas de «preuve matérielle» dans le rapport de l'ONU (ambassadeur syrien)
    • Attaques chimiques en Syrie: Londres et Paris réclament des sanctions de l'ONU contre Damas
    Economie

    BP va supprimer 4000 postes face à la chute des cours du pétrole

    media Les effectifs de l'activité exploration-production vont passer de 24 000 à moins de 20 000 employés d'ici à la fin de 2017. REUTERS/Suzanne Plunkett

    La chute des cours du pétrole pousse la compagnie pétrolière britannique BP à supprimer 5 % de ses effectifs d’ici 2017. British Petroleum a annoncé mardi 12 janvier 2016 la suppression de 4 000 emplois dans les deux à venir, dont 600 en mer du Nord.

    BP réduit à nouveau ses effectifs. Après 4 000 suppressions de postes l'an dernier, 4 000 emplois supplémentaires seront supprimés d’ici 2017 dans l'exploration et la production pétrolière. Comme toutes les majors confrontées à la chute des cours du baril, et malgré la marée noire de 2010 aux Etats-Unis, qui a déjà largement plombé ses comptes,  British Petroleum veut redevenir rentable et continuer de verser des dividendes après l'effondrement de ses profits au dernier trimestre.

    Si 600 emplois seront supprimés en mer du Nord, la compagnie britannique ne compte pas pour autant abandonner son « bastion », où est produit le fameux Brent, dont le prix sert de référence mondiale sur le marché pétrolier. BP a donc réaffirmé son engagement en mer du Nord. Aux côtés des gisements matures, les champs pétroliers et gaziers offrent de belles perspectives à long terme aux majors. La production de pétrole britannique a d’ailleurs augmenté en 2015.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.