GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 27 Juillet
Jeudi 28 Juillet
Vendredi 29 Juillet
Samedi 30 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 1 Août
Mardi 2 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Une écrasante majorité du Parlement tunisien a retiré samedi soir sa confiance au gouvernement de Habib Essid, sous pression depuis que le président Béji Caïd Essebsi a souhaité un cabinet d'union nationale il y a deux mois. Comme prévu, les député ont majoritairement désavoué le gouvernement, 118 votant contre, 3 pour et 27 s'abstenant.

    Dernières infos
    • Mali: l'état d'urgence au Mali prorogé de huit mois, jusqu'à fin mars 2017 (officiel)
    Economie

    Les Etats-Unis investissent dans la voiture sans chauffeur

    media Sur cette photo, procurée en mai 2014 par Google, le prototye de la voiture autonome du géant de l'internet américain. AFP PHOTO HANDOUT / GOOGLE

    Y'a-t-il un avenir pour les voitures sans chauffeur ? L'administration Obama en est convaincue. Selon le département des Transports, 4 millions de dollars au total seront investis sur les dix prochaines années pour accélérer l'introduction de ces véhicules aux Etats-Unis.

    Les fonds, qui feront l'objet de proposition pour le budget 2017, serviront notamment à financer des programmes pilotes pour tester des systèmes de véhicules connectés dans des couloirs dédiés à travers le pays.

    Il s'agit de créer le système de transport du XXIe siècle, selon le secrétaire aux Transports, Anthony Foxx. A commencer par des infrastructures nécessaires pour des communications de véhicule à véhicule. Il s'agit par exemple de donner des informations en temps réel sur les conditions de circulation ou de faire s'arrêter la voiture automatiquement en cas d'un accident imminent. Parallèlement, il faudra faire changer la régulation afin de rendre plus facile pour les constructeurs l'installation des fonctionnalités de conduite autonome sur leurs véhicules.

    Plusieurs grands constructeurs automobiles seraient intéressés par le projet, ainsi que les grands acteurs de la Silicon Valley comme Google ou Apple. Ce qui est envisagé dans un premier temps, c'est plutôt une conduite automatisée dans certaines conditions. Il faudra sans doute attendre dix ans avant que les voitures totalement sans chauffeur commencent à sillonner les routes américaines.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.