GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 23 Septembre
Samedi 24 Septembre
Dimanche 25 Septembre
Lundi 26 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 28 Septembre
Jeudi 29 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Oxfam alerte sur le creusement des inégalités dans le monde

    media Habitants d'un bidonville de Dakar, Sénégal. RFI/Guillaume Thibault

    Soixante-deux personnes sur la planète possèdent autant que la moitié la plus pauvre de la population mondiale. Ce sont les chiffres-chocs que publie ce lundi matin l'ONG Oxfam, quelques jours avant l'ouverture du Forum économique mondial qui accueille pendant quatre jours à Davos, l'élite économique et politique internationale. Et pour l'ONG, l'évasion fiscale est la principale cause de ce creusement des inégalités à travers le monde.

    Les chiffres brandis par Oxfam ont de quoi affoler. En quinze ans, le patrimoine de la moitié la plus pauvre de la population mondiale s'est réduit de 1 000 milliards de dollars alors que dans le même temps celui des 62 premières fortunes mondiales a augmenté de plus de 500 milliards.

    Si la crise qui a frappé l'économie mondiale a contribué à accentuer le creusement de ces inégalités, elle n'a visiblement pas touché les plus nantis, aujourd'hui plus riches que jamais, estime Oxfam.

    Et pour l'ONG, l'un des moyens de lutter contre cet accroissement des inégalités est de s'attaquer à l'évasion fiscale qui prive les Etats de recettes qui pourraient être investies dans la santé ou l'éducation.

    Ainsi pour le continent africain ce sont pas moins de 100 milliards de dollars qui chaque année échappent au fisc. Si Oxfam a choisi de publier son rapport-choc à Davos, ce n'est pas anodin. L'ONG qui a enquêté sur quelque 200 multinationales révèle que 9 entreprises sur 10 parmi les partenaires stratégiques du forum économique mondial sont présentes dans au moins un paradis fiscal.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.