GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 20 Mai
Samedi 21 Mai
Dimanche 22 Mai
Lundi 23 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Initiative de paix: Netanyahu «essaie de gagner du temps» avec sa contre-proposition (Hamdallah)
    • BNP Paribas fermerait ses structures dans les Iles Caïman (Attac)
    • En Ukraine, sept soldats ukrainiens ont été tués ces dernières 24 heures, le plus lourd bilan en 2016 (officiel)
    • Turquie: le porte-parole du parti AKP devient ministre des Affaires européennes
    • Philippe Martinez (CGT) : Manuel Valls «joue un jeu dangereux» en tentant «d'opposer la CGT aux citoyens»
    • Manuel Valls: «La CGT est dans une impasse»
    • En Iran, l'ayatollah ultraconservateur Ahmad Jannati a été élu chef de l'Assemblée des experts (télévision)
    • Manuel Valls: «Il n'y aura pas de retrait» du projet de loi Travail
    • Blocage des raffineries: «D'autres sites seront libérés», promet Manuel Valls
    • A Hanoï au Vietnam, Barack Obama défend la liberté d'expression, «valeur universelle»
    • Birmanie: au moins onze morts dans un glissement de terrain, plusieurs disparus (autorités locales)
    Economie

    La Grèce cède le port du Pirée au géant chinois Cosco

    media Des conteneurs à perte de vue, dans le port du Pirée, dont la privatisation a été relancée l'été dernier après l'accord conclu entre Athènes et ses créanciers internationaux sur un troisième plan d'aide. Reuters

    Le port du Pirée, au sud d'Athènes, passe sous pavillon chinois. Une étape cruciale dans la droite ligne des engagements du pays envers ses créanciers : procéder à de nombreuses privatisations, pour recapitaliser ses banques et rembourser sa dette publique.

    Sans surprise, la Grèce a accepté l'offre améliorée du chinois Cosco, 368 millions d'euros, pour acquérir 67% du Pirée, un des plus grands ports de la Méditerranée pour le fret.

    Cette acquisition valorise le Pirée à 437 millions d'euros au total. Cosco achètera d'abord 51%, puis 16% d'ici 5 ans. L'Etat grec sera actionnaire à 7% et le reste sera capitalisé en Bourse.

    Si on ajoute les investissements et les revenus de cette concession, l'accord représente un total de 1 milliard d'euros. Concession parce que la société chinoise pourra exploiter le port jusqu'en 2052.

    Le géant chinois du transport maritime a déjà acheté deux terminaux du Pirée en 2008. Son objectif: le transformer en un immense centre de transit entre l'Asie et l'Europe.

    Cette vente ouvre la voie à la privatisation d'autres ports grecs, selon les analystes.

    Mi-décembre, Athènes a conclu la cession de 14 aéroports régionaux à l'opérateur allemand Fraport.

    Ainsi, l'Etat grec montre sa bonne foi pour obtenir la poursuite du versement des aides de la Troïka.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.