GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
Jeudi 29 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 1 Octobre
Dimanche 2 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Christine Lagarde veut renouveler son mandat à la tête du FMI

    media La directrice du FMI a annoncé qu'elle était candidate à sa propre succession, ce 22 janvier 2016. REUTERS/Mariana Bazo/Files

    Christine Lagarde, candidate à sa propre succession à la tête du Fonds monétaire international. L'ancienne ministre française de l'Economie l'a annoncé chez nos confrères de France 2 ce vendredi 22 janvier. Elle est pourtant mise en cause dans l'affaire de l'arbitrage entre l'homme d'affaires Bernard Tapie et Le Crédit Lyonnais, soupconnée de négligence. Christine Lagarde a toujours clamé son innocence. Elle a d'ailleurs reçu de nombreux soutiens, y compris celui des autorités françaises.

    Le Premier ministre français, Manuel Valls, le disait encore lors de sa visite au Forum économique de Davos : « Christine a la vision, l'énergie et la sagacité pour contribuer à piloter l'économie mondiale dans les années à venir. » Les soutiens se sont enchaînés le 21 janvier, les ministres des Finances britanniques et allemands parlent d'une dirigeante remarquable.

    Christine Lagarde s'est elle-même dite presque embarrassée par ses soutiens, et elle a sans doute voulu couper cours aux rumeurs en se portant candidate. L'ancienne ministre de l'Economie française est toujours empêtrée dans l'affaire Tapie-Crédit Lyonnais, elle a été renvoyée en décembre dernier devant la Cour de justice de la République pour l'arbitrage de 400 millions d'euros en faveur de l'homme d'affaires. Elle est soupçonnée de négligence.

    Selon l'hebdomadaire Le Canard enchaîné, la France avait même songé à trouver un candidat de substitution, le Franco-Ivoirien Tidjane Thiam, patron du Crédit Suisse, qui aurait été pressenti pour lui succéder. Celui-ci a immédiatement démenti. Le mandat de Christine Lagarde arrive à échéance en juillet prochain, et il faudra attendre début mars pour connaître la décision du FMI.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.