GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 23 Juillet
Dimanche 24 Juillet
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 28 Juillet
Vendredi 29 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Grève: le patron d'Uber France propose un «coup de pouce» aux taxis

    media Thibaud Simphal, directeur général d'Uber France, à Paris, le 19 mai 2015. AFP PHOTO / MIGUEL MEDINA

    Les taxis étaient mobilisés ce jeudi 28 janvier pour le troisième jour consécutif contre la concurrence des VTC qui attirent environ deux millions d'utilisateurs en France. Lors d'une table ronde à Paris sur l'économie et l'emploi du transport urbain, Thibaud Simphal, le directeur général d'Uber France, a fait un pas en direction des taxis.

    Le directeur général d'Uber France s'est prononcé en faveur d'un « fonds de transition privé » pour soutenir les chauffeurs de taxi – entrepreneurs individuels – qui se sont récemment endettés dans l'achat d'une licence.

    « Je pense que s'il y a une discussion sur la transition économique pour lisser la transition pour les taxis, leur permettre d'avoir des revenus où ils sont sécurisés, où ils n'ont pas de dettes qu'ils ne peuvent pas rembourser, il peut y avoir cette discussion, assure Thibaud Simphal. Mais je pense qu'il faut être assez clair sur le fait que c'est complexe et qu'il y a d'autres méthodes qui sont plus faciles a priori à mettre en place. »

    Changer de casquette

    L'idée qu'il plaide, c'est par exemple d'inciter les taxis à adopter la plateforme électronique de réservation Uber ou autre, comme l'a récemment proposé Emmanuel Macron, le ministre de l'Economie.

    « Il y a de plus en plus d'utilisateurs réguliers des services de mobilité à la demande, qui passent par des applications sur smartphone, rappelle le directeur général d'Uber France. Et on voit côté VTC, il y a une croissance très forte du secteur et on pense que les taxis doivent pouvoir bénéficier de cet essor du numérique. Dans ce contexte et compte tenu d'une décision récente du Conseil constitutionnel qui permet aux taxis de changer de casquette et de s'inscrire sur une plateforme de VTC, de leur permettre de passer sur Uber, et on a encouragé nos concurrents à faire la même chose. »

    Le transport de personnes peut créer jusqu'à 70 000 emplois, plaide le chantre des VTC. Mais encore faut-il lever les verrous législatifs.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.