GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
Jeudi 29 Septembre
Vendredi 30 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 2 Octobre
Lundi 3 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    La croissance en France atteint 1,1% en 2015 selon l'Insee

    media La consommation des ménages a rebondi de 0,7% en décembre après avoir reculé de 1,4% en novembre, mois des attentats de Paris, a indiqué l'Insee, ce 29 janvier 2016. REUTERS/Charles Platiau

    L'Insee a devoilé ces chiffres vendredi 29 janvier. La croissance en France grimpe de 1,1 % en 2015, le plus haut niveau atteint depuis quatre ans dans le pays. Mais ce taux reste inférieur à celui de la zone euro, qui devrait atteindre 1,5 % en 2015.

    Le ministre français de l'Economie, Michel Sapin, s'est immédiatement réjoui de ces 1,1 % de croissance conformes aux prévisions du gouvernement. « C'est l'année de la reprise »,  a commenté Michel Sapin, qui prédit une année 2016 encore meilleure.

    Le mouvement est en effet bien enclenché, même si au quatrième trimestre 2015, le PIB n'a augmenté que de 0,2 %, soit moitié moins que ce que prévoyait l'Insee. L'activité a souffert des attentats de novembre et des températures clémentes. Pour autant, la consommation des ménages se porte bien, augmentant de 1,4 % sur un an.

    Les investissements des entreprises, moteur d'une reprise économique durable, ont eux progressé de 2 %. Cela redonne de l'espoir. Mais la croissance reste fragile
    et le pays fait toujours pâle figure face à ses voisins européens.

    L'Espagne, notamment, affiche fièrement une croissance économique autour de 3 %, mais qui revient de très loin. La Grande-Bretagne a vu son produit intérieur brut augmenter de 2,2 % en 2015 ; l'Allemagne de 1,7 %.

    Le nerf de la guerre pour la France, cela reste le chômage, que le pays peine à faire baisser. Ce manque d'emplois n'encourage pas les dépenses et ne pourra se résorber qu'avec un retour plus affirmé de la croissance. Un cercle vicieux que le gouvernement veut à tout prix renverser.

    Les chiffres du quatrième trimestre 2015 de l'Insee

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.