GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 30 Novembre
Jeudi 1 Décembre
Vendredi 2 Décembre
Samedi 3 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 5 Décembre
Mardi 6 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Le groupe pétrolier Shell en chute libre mais sous contrôle

    media Le groupe pétrolier Shell annonce des bénéfices en chute libre, et poursuit ses réductions d'effectifs. Le géant anglo néerlandais souffre comme toute l'industrie pétrolière de l'effondrement des cours. Reuters

    A Londres, Shell souffre comme toute l'industrie pétrolière de l'effondrement des cours. Le groupe pétrolier anglo-néerlandais annonce des bénéfices en chute libre, et poursuit ses réductions d'effectifs.

    Shell ne fait pas exception. Le géant pétrolier a annoncé ce 4 février 2016 que ses bénéfices avaient été divisés par 7 en l'espace d'un an et demi, passant de 15 milliards en 2014 à 2 milliards d'euros quasiment en 2015. Les bénéfices sont en chute libre certes, mais le groupe est toujours bénéficiaire. Les comptes ne sont pas dans le rouge.

    Shell a très rapidement réagi à l'inflexion des cours, le géant a choisi de réduire sa voilure. Il a réalisé moins d'investissements, et annoncé dès l'été dernier qu'il supprimerait 10 000 postes dans le monde soit 10% des effectifs du groupe. Le PDG de Shell a toutefois annoncé ce matin que « s'il fallait prendre de nouvelles mesures pour gérer la baisse des cours du pétrole, alors elles seraient prises ».

    Une passe difficile pour Shell comme pour ses rivales, l'anglo-néerlandais a cependant fait un pari. Il a décidé au printemps dernier de racheter l'un de ses concurrents, le britannique BG. Il s'agit de l'une des plus grosses opérations conclues dans l'industrie pétrolière depuis 25 ans. Un rachat qui va permettre à Shell d'augmenter sa production de gaz et de pétrole, et donc son offre, et ses dividendes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.