GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 24 Avril
Mardi 25 Avril
Mercredi 26 Avril
Jeudi 27 Avril
Aujourd'hui
Samedi 29 Avril
Dimanche 30 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Présidentielle 2017: Nicolas Dupont-Aignan a signé un accord de gouvernement avec Marine Le Pen et la soutiendra au second tour
    Dernières infos
    • Donald Trump devant la NRA, le lobby des armes: «Vous avez un ami à la Maison Blanche»
    • Nicolas Dupont-Aignan sur France 2: «Marine Le Pen n'est pas d'extrême droite»
    Economie

    Iran: PSA va indemniser Téhéran pour revenir sur le marché

    media Le président iranien Hassan Rohani lors d'une rencontre avec des représentants du Medef, le 27 janvier 2016 à Paris. ERIC FEFERBERG / AFP

    PSA Peugeot Citroën versera à l’Iran des indemnités pour son départ précipité du marché il y a 4 ans. C’est ce qu’a déclaré le ministre iranien de l'Industrie, Mohammad Reza Nematzadeh. Le paiement de ces dédommagements fait partie du contrat de retour sur le marché du constructeur français en Iran.

    PSA est prêt à tout pour revenir en Iran, une marché porteur. Lors de la visite à Paris du président iranien Hassan Rohani, un accord a été conclu entre le constructeur automobile français et son homologue iranien Iran Khodro. Selon les termes du contrat, les deux entreprises prévoient de produire 200 000 véhicules de marque Peugeot en Iran, dès 2017.

    Mais lors de la signature, rien n’a été annoncé relativement à des indemnités dues par PSA à l'Etat iranien. Le gouvernement iranien refuse encore aujourd'hui de signaler le montant de ces indemnités. De son côté, PSA ne fait également aucun commentaire. Quoi qu'il en soit, le constructeur français est décidé à se réinstaller en Iran quel que soit la compensation demandée pour son départ brutal en 2012 suite aux sanctions internationales.

    La présence de Peugeot en Iran remonte à 50 ans et aujourd’hui la marque française détient 30% de parts de marché, un marché qui pourrait atteindre deux millions de véhicules d'ici 2022.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.