GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 16 Novembre
Vendredi 17 Novembre
Samedi 18 Novembre
Dimanche 19 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 21 Novembre
Mercredi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Macron sur l'Allemagne: la France n'a «pas intérêt à ce que ça se crispe»
    • Le président soudanais Omar el-Béchir, sous le coup d'un mandat d'arrêt international, attendu jeudi en Russie (Kremlin)
    • Dopage dans le cyclisme: Bernard Sainz, surnommé «docteur Mabuse», placé en garde à vue (proche enquête)
    • Ordonnances: pour Philippe Martinez (CGT), une cinquième manifestation contre la réforme du Code du travail n'est «pas exclue» (CNews)
    • Kenya: la Cour suprême rejette les recours à l'unanimité et valide la réélection d'Uhuru Kenyatta
    • Environ 300 femmes et enfants de jihadistes étrangers capturés à Mossoul transférés vers Bagdad (responsable)
    • Etats-Unis: le tueur psychopathe américain Charles Manson est mort à l'âge de 83 ans (médias)
    • Migrations: la France va accueillir les premiers réfugiés évacués de Libye par le HCR (Ofpra)
    • Auchan s'allie au géant chinois du commerce électronique Alibaba pour développer le commerce physique et numérique en Chine
    • La chef de la diplomatie de l'UE Federica Mogherini juge «très encourageantes» les discussions sur le retour des réfugiés rohingyas
    Economie

    L'avertissement très sérieux du FMI à l'Ukraine

    media Christine Lagarde, le 10 avril 2014. Reuters

    Le FMI ne soutiendra pas l'économie ukrainienne si des efforts de réformes et de lutte contre la corruption ne sont pas mis en oeuvre.

    C'était il y a une semaine, le 3 février. Le ministre urkainien de l'Economie démissionnait en dénonçant le blocage des réformes, refusant de couvrir le retour d'anciens schémas, sous-entendus : alliance d'intérêts politiques et corruption.

    Message bien reçu au FMI, qui a mis ce mercredi les points sur les i. Sans des efforts de réformes pour une meilleure gouvernance et pour lutter contre la corruption, il est difficile de voir comment le programme d'aides peut continuer, a expliqué Christine Lagarde, directrice du Fonds. Autrement dit : pas de réformes, pas d'argent pour l'Ukraine dont le FMI est le principal bailleur.

    Une aide de près de 18 milliards de dollars a été décidée, mais elle est conditionnée à la mise en oeuvre de réformes économiques. Il s'agit de la troisième ligne de crédits. Les deux plans précédents, de 16 et de 15 milliards de dollars, avait été interrompus justement parce que les réformes exigées par le FMI n'avaient pas été mises en oeuvre. Il n'y aura pas de troisième échec, a promis le Premier ministre ukrainien qui s'est engagé à poursuivre les réformes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.