GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 27 Août
Dimanche 28 Août
Lundi 29 Août
Mardi 30 Août
Aujourd'hui
Jeudi 1 Septembre
Vendredi 2 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Aux Etats-Unis, les banques de taille moyenne sont les plus rentables

    media First Republic, la plus importante des banques de taille moyenne, est valorisée à 8 milliards d'euros. firstrepublic.com

    Aux Etats-Unis, les banques de taille moyenne sont devenues plus rentables que les grandes, qui subissent la crise boursière qui les frappe depuis le début de l'année. Les analystes de KBW (Keefe Bruyette and Woods), ont ainsi identifié une vingtaine d'établissements de proximité, dont les capitaux se situent entre 5 et 50 milliards d'euros.

    Dans les Etats-Unis de l'après-crise, une petite banque de moins de 50 milliards d'euros d'actifs a de nombreux avantages.

    Elle n'est pas soumise aux ratios de liquidités imposés aux grandes structures. Elle n'est pas sous le projecteur des régulateurs et l'épreuve du « stress test » (test de résistance bancaire) est moins éprouvante. Eloignée de l'écosystème de Wall Street, elle inspire davantage confiance. Résultat : ces banques sont passées de 5 % à 7 % du total des actifs bancaires, alors que les gros établissements sont tombés de 14% à environ 12%, selon le cabinet KBW.

    First Republic, par exemple, la plus importante de cette catégorie, est valorisée à 8 milliards d'euros et affiche un rendement de 13% de ses fonds propres.

    Ces banques utilisent les nouvelles technologies, ce qui leur garantit des réseaux plus légers et moins coûteux. Elles sont aussi plus proches des clients.

    Cela dit, toutes ne s'en sortent pas aussi bien. Certaines ont disparu avec la crise et celles qui ont résisté, plus vulnérables à la faiblesse des taux, doivent parfois fusionner pour mutualiser les coûts.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.