GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 5 Décembre
Mardi 6 Décembre
Mercredi 7 Décembre
Jeudi 8 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 10 Décembre
Dimanche 11 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Renault ressuscite l’Alpine 21 ans après

    media Le PDG de Renault Carlos Ghosn à la présentation de l'Alpine Vision, mardi 16 février à Monaco. REUTERS/Eric Gaillard

    Après 21 ans de sommeil, Renault relance Alpine. En mettant sur le marché la mythique marque de voitures sportives, le constructeur français espère de belles retombées en termes d'image.

    Une silhouette arrondie et trapue, une calandre surmontée de quatre phares et de larges ailes arrière : avec le concept-car présenté ce mardi 16 février, Alpine ressuscite sa « Berlinette » A110, le modèle qui a fait sa gloire dans les années 1960 et 1970.

    La future Alpine, baptisée « Alpine Vision », respectera l'héritage de la marque, mais sera résolument moderne. Elle « accélérera de 0 à 100 km/h en moins de 4,5 secondes », a annoncé Carlos Ghosn, le PDG de Renault, lors de sa présentation à Monaco en présence du Prince Albert. Les premiers modèles seront sur le marché à partir de 2017. Ils vont être produits dans l’usine Renault de Dieppe, là où la marque est née.

    En réveillant cette marque légendaire pour les passionnés de voitures de sport, Renault espère trouver de nouveaux clients et chasser sur les terres actuellement occupées par les Porsche Cayman, Alpha Romeo 4C et Lotus Elise, des petits bolides vendus entre 45 000 et 65 000 euros. Alpine sera commercialisée d'abord en Europe, puis en dehors du continent. Le constructeur français se lance dans ce pari, car il a les reins solides : le groupe est en croissance, il a dégagé presque 3 milliards d’euros de bénéfices nets en 2015.

    Fondée en 1955, la marque Alpine a été rachetée en 1973 par Renault et a fait sensation sur les circuits et en rallye pendant plus d’une décennie. Sa production a été arrêtée en 1995 en raison de la faiblesse des ventes. La relance de la marque a été accompagnée par la nomination d’un nouveau patron lundi 15 février. C’est le Néerlandais Michael van der Sande, passé par Aston Martin, Tesla et Rolls-Royce, qui en prendra le volant.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.