GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Août
Dimanche 21 Août
Lundi 22 Août
Mardi 23 Août
Aujourd'hui
Jeudi 25 Août
Vendredi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Le marché mondial de l'armement se porte à merveille

    media Un F35, avion furtif de fabrication américaine. wikimedias/cc Brigadier General Charles R.Davis, USAF

    Le volume des transferts internationaux d'armements ne cesse de croître depuis 2004. Il a même augmenté de 14% entre 2006 et 2015, selon l'institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri). Six des plus dix plus grands importateurs se trouvent dans la région Asie-Pacifique, alors les achats d'armes sophistiquées au Moyen-Orient ont fait un bon de 66% en dix ans. Le principal fournisseur mondial reste les Etats-Unis d'Amérique pour près du tiers des ventes.

    Frénésie d'achat dans la région Asie-Pacifique tout d'abord. Un peu moins de la moitié des ventes d'armes dans le monde se font à destination de cette région.

    L'Inde à elle seule représente 14% des importations mondiales d'armement, suivie de la Chine. Mais Pékin achète moins et ne représente que 4,7 % des achats mondiaux. En revanche, la Chine produit. Elle est devenue le troisième exportateur de la planète, loin derrière les Etats-Unis et la Russie.

    L'Australie, le Pakistan, le Vietnam et la Corée du Sud poursuivent pour leur part la modernisation de leurs forces armées et s'équipent notamment de sous-marins. Leur nombre de cesse de croitre. Seize sous-marins d'attaques ont été exportés vers huit pays depuis le début de la décennie.

    Parmi les gros acheteurs, toujours et encore les pays du Golfe. Arabie saoudite en tête, suivi des Emirats arabes unis, du Qatar, et de l'Egypte. La baisse des cours du pétrole n'y change rien, car ces pays reçoivent de l'armement commandé plusieurs années avant la dégringolade du baril. Une grande partie de ces armements fournis par les Etats-Unis et l'Europe sont aujourd'hui utilisé dans les combats au Yémen souligne le Sipri. A eux seuls, les Américains ont vendu ou cédé des armes sophistiquées à 96 pays ces cinq dernières années, et préparent l'exportation de 611 avions de combat furtifs F35.

    Le rapport de l'IISS sur l'équilibre des forces armées dans le monde

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.