GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 25 Septembre
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 30 Septembre
Samedi 1 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    L'Inde annonce avoir mené des «frappes chirurgicales» au Cachemire. «Des équipes de terroristes s'étaient positionnées dans des bases le long de la Ligne de contrôle pour rentrer clandestinement et perpétrer des attaques terroristes (en Inde). L'armée indienne a mené des frappes chirurgicales la nuit dernière» contre ces positions, a déclaré un haut responsable de l'armée indienne à New Delhi. Ces frappes ont fait «un nombre significatif de victimes», selon lui. «Les troupes pakistanaises ont répondu à des tirs indiens non provoqués sur la Ligne de contrôle», a pour sa part indiqué l'armée pakistanaise dans un communiqué, précisant que les échanges de feu ont duré entre 02h30 et 08h00 du matin et ont coûté la vie à deux soldats pakistanais.

    Economie

    France: le fisc réclame 1,6 milllard d'euros à Google

    media La firme de Mountain View doit 1,6 milliard d'euros d'arriérés d'impôt à la France. REUTERS/Peter Power/Files

    Le géant américain de l'internet Google est dans le collimateur des administrations fiscales de plusieurs pays européens. Après le Royaume-Uni, c'est le fisc français qui réclame son dû après deux ans d'enquête. Et la facture est salée.

    Le fisc français réclame 1,6 milliard d’euros à Google. Une somme qui correspond aux arriérés de ce que doit le groupe américain, auxquels s'ajoutent les pénalités de retard et une amende.

    Des sommes bien supérieures à celles issues de l'accord conclu par le moteur de recherche américain avec l'administration britannique en janvier dernier. Cet accord avait porté seulement sur 165 millions d'euros d'arriérés. Un montant assez modeste face aux 22 milliards d'euros de chiffres d'affaires enregistré par Google ces huit dernières années en Grande-Bretagne.

    Pas de négociation

    Le fisc français, lui, ne négocie pas le montant des impôts, avait déclaré au début du mois le ministre des Finances, Michel Sapin. Google payera probablement son dû.

    Les géants du web devront-ils pour autant se soumettre à l'effort fiscal en Europe ? Rien n'est moins sûr. Mais les accords qu'ils sont en train de passer avec plusieurs administrations pourraient s'étendre. En Italie, par exemple, après un accord passé avec Apple, c'est Google qui sort son carnet de chèques pour payer quelque 150 millions d'euros dus au fisc italien.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.